Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La vie de salon...

La vie de salon...

Par ,

Le Salon international de l'auto nord-américain, à Detroit, est toujours un événement grandiose. Les manufacturiers de voitures, de pneus et de pièces de rechange présentent leurs toutes dernières productions. Plus important encore, ils nous annoncent ce à quoi nous devons nous attendre d'eux dans le futur. Les gens visés par ce spectacle sont les journalistes et les membres des médias. Étant un de ces derniers, j'ai eu le privilège d'avoir assisté aux salons de Detroit, de Toronto, de New York et de Montréal. Par contre, aucun de ces trois derniers événements ne rivalisent avec celui de Detroit, quant à la qualité du spectacle.

Permettez-moi de vous décrire l'événement, lecteurs et lectrices.

Le dimanche matin, nous nous réveillons bien avant l'aube. Nous sautons dans la navette qui nous transporte au COBO Center. Après avoir frayé notre chemin à travers l'accréditation médiatique, nous faisons la queue avec les autres membres de la presse. Après une fouille du corps par la sécurité, nous sommes admis dans le Centre. Presque tout le monde se dirige vers la scène du premier exposant. Vous devez réaliser qu'il y a près de 7 000 personnes qui se bousculent pour obtenir la meilleure visibilité au prochain dévoilement. De plus, cela dure 10 heures avant que la journée ne se termine. Je dois dire que l'on s'occupe bien de nous. La plupart des manufacturiers offrent des collations, des boissons ou même des repas complets.

Le lundi matin ressemble beaucoup au matin précédent. Les expositions commencent plus tôt encore, et ce, durant un autre 10 heures. C'est la plus grosse journée. Pas moins de 15 présentations prennent place et même avec une équipe de 5, nous courons partout comme des coqs sans tête. Le photographe et les caméramans se battent pour obtenir les meilleurs emplacements afin de prendre leurs prises. Le photographe doit tenter d'être présent à chaque dévoilement pour ainsi avoir les prises en action. Il est celui du groupe qui use le plus ses souliers.

Mardi, c'est la journée de repos. Eh bien, peut-être pas. Seulement quelques manufacturiers présentent de nouveaux produits. Toutefois, c'est la journée où l'on se rattrape. Presque chaque voiture sur le plancher sera prise en photo, et du tournage vidéo additionnel sera filmé. Cette journée débute à 8 heures et prend fin avant 15 heures.

Durant ces 3 jours, nous recueillons et traînons une multitude de kits de presse et de brochures. Stylo et cahier de notes en main, nous écoutons, prenons des notes et téléphonons constamment au bureau pour mettre notre site Internet à jour. Lorsque nous retournons à l'hôtel, la journée n'est pas terminée. Nous continuons à écrire et à apporter des changements de dernière minute sur le site. Le photographe et l'équipe vidéo font, eux aussi, des dernières modifications sur les images et les montages pour le site et cette revue. Les lumières s'éteignent bien après minuit.

Couvrir cet événement est une tâche énorme, mais je dois admettre que j'adore le faire et que j'aime bien me retrouver au beau milieu de toute l'action. Espérons que l'an prochain, je pourrai vous décrire notre voyage au Salon de l'auto de Genève...

Dans une édition prochaine de notre nouvelle revue, nous vous présenterons une couverture complète de cet événement.