Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La voiture électrique démystifiée par le grand patron de THINK

La voiture électrique démystifiée par le grand patron de THINK

Par ,

Tel que rapporté par Think

WASHINGTON -- Pour marquer le 40e anniversaire du Jour de la Terre, le chef de la direction de THINK, Richard Canny, désire mettre les points sur les «i» et défaire 10 mythes entourant la voiture électrique.

Photo: Think

1.«On déplace la pollution des villes vers la campagne.» -- Faux : Les voitures à motorisation électrique sont de 3 à 5 fois plus efficaces au plan énergétique que les voitures fonctionnant à l’essence. Certes, le mieux est de recourir à une source d’énergie renouvelable pour alimenter les voitures électriques, mais leur efficacité supérieure les rend moins polluantes même quand on utilise de l’électricité produite par des centrales au charbon.

2.«Les consommateurs n’achèteront jamais une voiture qui offre une autonomie inférieure à 300 kilomètres.» -- Faux : Les fameuses craintes relatives à l’autonomie des voitures électriques diminuent lorsque les gens s’habituent à les conduire sur une base quotidienne. C’est comme recharger son cellulaire pendant la nuit; on le branche le soir et il est plein le lendemain. THINK a récemment annoncé une nouvelle norme pour le temps de recharge, soit de 0 à 80% de la capacité totale en seulement 15 minutes, afin de répondre aux rares situations où une voiture électrique parcourt plus de 150 kilomètres en une journée.

3.«La batterie ne durera pas.» -- Faux : Les batteries des voitures électriques sont conçues pour durer au moins 10 ans et plus de 160 000 kilomètres. Certaines voitures THINK en Europe approchent déjà leur 10e année sur la route. La compagnie se sert de cette expérience pour s’assurer que les nouvelles batteries au lithium répondent aux attentes.

4.«Il faudra construire beaucoup plus de centrales.» -- Faux : L’électricité en dehors des heures de grande consommation est disponible en quantité suffisante aux États-Unis pour alimenter 79% des voitures. Avec l’augmentation des modèles électriques, il sera important d’optimiser les périodes de recharge et le branchement au réseau. Les millions de micro-unités de stockage d’énergie que représenteraient les voitures électriques fourniraient de belles occasions d’améliorer la stabilité et la performance des réseaux de distribution d’électricité tout en équilibrant la demande.

5.«On va manquer de lithium, qui est toxique en passant.» -- Faux : Le lithium recueilli aujourd’hui provient des lacs de sel asséchés d’Amérique du Sud et de Chine. On peut même l’extraire de l’eau salée. L’industrie automobile ne manquera pas de lithium pendant au moins 10 ans. De plus, il se peut que les nouvelles générations de batteries utilisent d’autres métaux légers comme le zinc ou le nickel. Le lithium des batteries usées sera par ailleurs recyclé. Pour ce qui est de sa toxicité, on ne retrouve aucun métal lourd dangereux dans sa composition, contrairement au plomb et au cadmium.

Photo: Think