Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'ARGENT COMME CARBURANT

Par ,

Si vous pensez que les Formule Un carburent à l'essence commerciale, détrompez-vous! Ces machines-là carburent aux dollars, dont elles font une consommation jugée excessive en ces temps de récession ressentie à l'échelle mondiale.

Les événements du 11 septembre dernier n'ont fait que précipiter une tendance déjà bien amorcée, soit celle d'un recul des titres des compagnies oeuvrant dans le secteur de la technologie de pointe, secteur où l'on compte plusieurs commanditaires d'écuries de F1. De grands noms comme Marconi (Benetton), Lucent Technologies, Hewlett-Packard, Brother International (Jordan), Compaq et Nortel Networks (BMW-Williams), HP Invent (Jaguar), Siemens et Sun Microsystems (McLaren-Mercedes), ainsi que Dell (Arrows) font partie de ce plateau; et plusieurs de ces entreprises pourraient réévaluer à la baisse leurs activités de commandite en F1, et même carrément les abandonner.

Dès la mi-août, Mark Gallagher, directeur du Marketing chez Jordan, déclarait que "le début de récession, particulièrement aux États-Unis, allait avoir des répercussions à court terme sur la commandite en F1". La situation déjà difficile a été amplifiée depuis le 11 septembre dernier, alors que plusieurs équipes, qui négociaient la reconduction ou l'entrée en vigueur de nouvelles ententes de commandite, ont vu leurs interlocuteurs se retirer du dossier. Depuis, Nortel Netwoks a annoncé au Grand Prix du Japon qu'elle ne reconduirait pas son entente avec BMW-Williams, et plusieurs directeurs d'écurie comme Craig Pollock, de BAR, prédisent que certaines équipes devront déclarer faillite en raison de la situation actuelle.