Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Respecter plus grand que soi

Respecter plus grand que soi

Par ,

On dit qu'il faut respecter plus vieux que soi. Après tout, nos aînés ont plus d'expérience et de sagesse que nous. Toutefois, quand on se retrouve sur la route, l'âge importe moins que la grandeur.

Chaque matin, j'emprunte une route très achalandée. J'ai vu plusieurs accidents et cas de rage au volant, tout comme je vois plusieurs 18-roues et autres camions de transport. Ils sont gros, lourds et pas très agiles dans leurs déplacements, ce qui les fait paraître comme des tortues. Leur maxime : « Rien ne sert de courir; il faut partir à point. »

Je les respecte. Malheureusement, ce n'est pas le cas de tout le monde.

Trop souvent, je vois des automobilistes pressés qui leur coupent la voie avant d'enfoncer les freins. D'autres se tiennent dans leurs angles morts gigantesques et klaxonnent lorsque ces mastodontes lambins ne les laissent pas passer.

Je ne comprends pas.

Crieriez-vous après un touriste à l'aéroport qui traîne une montagne de bagages afin qu'il vous cède le passage? Prendriez-vous leur place dans la file d'attente parce que vous imaginez qu'ils n'avanceront pas très vite? Resteriez-vous collé sur eux, leurs valises ou leurs chariots comme de vulgaires moustiques, simplement pour gagner quelques secondes?

La réponse est non. Lorsque nous débarquons de nos voitures, nous ne nous comportons généralement pas de la sorte.

Sur la route, par contre, c'est une autre histoire. Nous devenons des créatures insupportables qui jouent dans les pattes des gros camions de transport et autres poids lourds. Même dans la circulation fluide, j'ai vu des conducteurs jouer au chat et à la souris avec ces géants, comme s'ils cherchaient morbidement à les provoquer et à montrer leur « supériorité ».

Est-ce que ça en vaut la peine? Pas du tout!

traffic
Photo: Sébastien D'Amour

En fait, pour vous dire la vérité, j'aime rouler derrière des véhicules beaucoup plus imposants que le mien. Puisqu'ils mettent du temps à embrayer, ils n'ont pas l'habitude de freiner inutilement. Ils préfèrent filer en douceur en laissant un bon écart avec le véhicule qui précède (un écart qui se rétrécit toujours parce que des petits impolis se précipitent devant eux). Par conséquent, les automobilistes qui les suivent peuvent aussi filer en douceur sans passer leur temps à freiner et à accélérer de nouveau. Je n’avance peut-être pas très vite, mais mes chevilles m’en remercient plus tard.

Un message à tous les conducteurs irrespectueux : vous n'êtes pas de taille. Les gros camions ralentissent sur de bien plus longues distances que vous. De plus, leurs chauffeurs viennent souvent de passer plusieurs heures sur la route et ils ne sont pas d'humeur à se faire narguer. Tout comme vous, ils ne souhaitent pas arriver en retard.

Un peu de respect, svp!