Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le NASCAR vous intéresse-t-il ?

Par ,

Il fut assez surprenant de voir une foule aussi impressionnante assister au NAPA Pièces d'Auto 200 de la série Nationwide à Montréal en août dernier.

Était-ce parce que les amateurs québécois ont été privés de Formule 1 en juin et qu'ils ont alors jeté leur dévolu sur le NASCAR ?

Ou était-ce à cause de la participation record de cinq Québécois dans la course majeure ?

Ou bien était-ce parce que le NASCAR prend réellement racine ici et pourrait être en mesure de déloger la F1 dans le cœur des amateurs ?

Difficile à dire…

Avoir une course de la série Nationwide ici à Montréal est bien. Mais comme me l'expliquait François Dumontier, promoteur de l'événement, le but ultime de son entreprise est de présenter une course de la sacro-sainte Coupe Sprint, avec les gros bolides, les grosses vedettes, et le gros cirque qui va avec.

La fameuse " Chase ", cette fin de saison qui met aux prises les 12 pilotes les mieux placés au classement dans la course au titre, n'inclut pas, pour l'instant, de circuit routier. Les seules épreuves de la Coupe Sprint disputées sur ce genre de circuit, Sonoma et Watkins Glen, sont tenues en juin et en août. La " Chase " se déroule exclusivement sur des ovales.

Une petite partie des amateurs, des pilotes et des propriétaires d'équipes sont favorables à l'adoption d'une course sur circuit routier dans la " Chase ".

Toutefois, les autres, et c'est la majorité, s'y opposent. Pour eux, purs et durs, les circuits routiers n'ont tout simplement pas leur place en stock-car. Sonoma et Watkins Glen sont tolérés, mais il est hors de question d'ajouter une course, surtout au Canada, loin au Nord.

Même situation avec l'éventuelle adoption de pneus pluie en Coupe Sprint.

Goodyear pousse très fort pour voir NASCAR adopter ses pneus pluie et ainsi parvenir à tenir les courses même s'il pleut. Le report de la course de Watkins Glen en août dernier n'a plu à personne.

L'organisme connu sous le nom de NASCAR est parfois sclérosé par un conservatisme affligeant. C'est dommage, car le NASCAR pourrait facilement conquérir de nouveaux marchés en faisant peu d'efforts.