Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le passé rencontre le présent (deuxième partie)

Le passé rencontre le présent (deuxième partie)

(deuxième partie) Par ,

Bien qu'il semble clair que les hybrides (véhicules gaz-électrique) sont la voie du futur afin d'améliorer notre environnement et de diminuer l'hémorragie de cette commodité non renouvelable qu'est le pétrole, quelque chose se produit devant nos yeux. Avant de poursuivre, je tiens à préciser que les hybrides ne sont qu'une des approches au problème dans son ensemble. Les constructeurs tels que BMW et Mazda se sont, depuis longtemps, attardés à l'hydrogène comme source d'énergie alternative. Les véhicules fonctionnant uniquement à l'électricité ont aussi été testés, re-testés et évalués afin d'étudier les possibilités et l'utilité de ce mode de propulsion. Si ces deux derniers ont quelque chose en commun c'est un manque de puissance c'est-à-dire de chevaux. Ils sont lents et généralement ont une autonomie restreinte.

Voici pourquoi les véhicules hybrides sont une alternative si intéressante. Les constructeurs comme Toyota ont réussi à réduire leur consommation de carburant tout en diminuant les émissions polluantes, mais plus important encore, en les rendant plus puissants et plus rapides que leur pendant «normal» c'est-à-dire non-hybride. Si les compagnies se comportent de telle façon afin de montrer leur petit côté vert, alors vous ne devriez pas être surpris qu'elles puissent aussi construire des voitures «régulières» encore plus formidables.

Réfléchissez à ceci un instant. En 2001, une Ford Mustang GT proposait 260 chevaux. La même année, l'ultime Chevrolet Camaro SS offrait un moteur V8 de 325 ch. En 2007, une Toyota Camry, vous avez bien lu Camry, sera équipée d'un rutilant V6 de 268 ch! Vous pourrez aussi prendre livraison d'une berline Mercedes-Benz de plus de 600 chevaux. De retour en 2001, une Porsche 911 Turbo était munie d'un moteur 6 cylindres à plat turbocompressé de 415 chevaux. En 2006, pour près du quart du coût d'acquisition de la Porsche en 2001, nous aurons la possibilité de nous procurer une berline 425 ch, la Dodge Charger SRT-8.

S'il y a une chose pour laquelle la plupart des gens s'entendent, c'est que les émissions polluantes sortant des systèmes d'échappement ont diminué dramatiquement depuis trois décennies. Par contre, une problématique n'a pas changé: la consommation de carburant. Regardons-la de cet angle, les hybrides et sous-compactes abaissent la moyenne de consommation de la compagnie alors que les véhicules plus imposants ou performants la font grimper. C'est comme si la majorité des constructeurs avaient deux visages. À la base, c'est le dollar qui mène. Voilà pourquoi l'industrie automobile emprunte deux itinéraires distincts en même temps.

J'ai remarqué que plusieurs constructeurs ont présenté leur dernières créations hautes performances sous la forme de subtiles berlines au lieu de coupés provocateurs. Que pensez-vous des voitures SRT de DaimlerChrysler (excepter la Viper et la SRT-6)? C'est seulement maintenant qu'il pense à construire une version deux portes. La M5 de BMW est arrivée avant la M6. D'autres compagnies, notamment Acura, Audi, Cadillac, Infiniti, Lexus, Mazda, Subaru, Volkswagen et Volvo, offrent leurs véhicules les plus dominants en version à quatre portes seulement.

Si vous êtes adeptes des voitures deux portes soyez sans crainte, je crois que vous pouvez vous attendre à une gamme intéressante de coupés dans un avenir rapproché.