Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le plus petit vendeur de Honda en visite au Canada

Le plus petit vendeur de Honda en visite au Canada

ASIMO est aussi un robot Par ,

TORONTO, Ontario — ASIMO, le petit robot humanoïde de Honda, a vu le jour en 2000 et sa dernière visite au Canada remontait à 2007, soit avant ses plus récentes mises à jour.

Une tournée du pays est maintenant organisée pour lui permettre de démontrer ses nouveaux talents et d'aider Honda à célébrer le 25e anniversaire de sa production automobile au Canada, plus précisément à l'usine d'Alliston, en Ontario.

Photo: Mike Goetz/Auto123.com

Premier arrêt : 14 mai, au Centre des sciences de l'Ontario, à Toronto, où des étudiants enthousiastes étaient venus participer aux concours de FIRST Lego League et FIRST Robotics Canada.

Le vice-président exécutif de Honda Canada, Jerry Chenkin, a eu l'honneur de présenter ASIMO à la foule. Il leur a expliqué le rôle que joue le robot dans la mission du fabricant japonais, soit de devenir une compagnie spécialisée dans la mobilité humaine.

Pas mal tout le monde connaît les voitures, camions et motos de Honda, peut-être même le nouveau HondaJet, mais ASIMO gagne encore à se présenter, lui qui vise à aider les personnes à mobilité réduite. Si vous ne pouvez atteindre le frigo par vous-même ou saisir un pot de biscuits (ou autre objet), ASIMO pourrait s'avérer d'ici quelques années votre meilleur serviteur.

En arrivant sur scène, ASIMO a fait bondir la foule. Puis, il s'est mis à parler d'une voix jeune et androgyne, à monter et descendre des marches, à se tenir en équilibre sur une jambe et à courir autour de la scène.

Après la « performance » d'ASIMO, le chef d'équipe du projet chez Honda, Eric Wedin, a répondu aux questions des étudiants, à commencer par : combien le développement de ce robot a-t-il coûté? « ASIMO n'a pas de prix pour nous », s'est-il empressé de clarifier.

Au fil de la discussion, nous avons appris qu'il en existe quatre exemplaires (deux à Disneyland, deux autres en tournée à travers le monde), qu'ASIMO emploie 34 servomoteurs, qu'un technicien le contrôle via un ordinateur portatif, qu'ASIMO a dû apprendre et répéter sa prestation avant sa sortie publique et enfin qu'il ne remplacera jamais les humains. Son seul but consiste à les aider.

Photo: Mike Goetz/Auto123.com