Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le revirement des taux de change permet des aubaines sur des voitures aux USA

Le revirement des taux de change permet des aubaines sur des voitures aux USA

Par ,

Grâce à la récente reprise du dollar canadien face au billet vert américain, les voitures de luxe en provenance des USA sont soudainement devenues de bonnes affaires pour les consommateurs du nord de la frontière, même quelquefois des aubaines significatives, épargnant aux consommateurs des milliers et des milliers de dollars.

En effet, plusieurs véhicules de haut de gamme ont atteint un point en dollars US où il vaut la peine de se donner toutes les difficultés pour les importer ici, et la somme de ces difficultés a plusieurs facteurs atténuants.

Il est important de garder à l'esprit que ces véhicules doivent avoir déjà appartenu à quelqu'un (ce qui peut les distinguer des véhicules "usagés") et qu'il y a certains modèles qui ne peuvent tout simplement pas être importés, peu importe la raison. Les règles qui déterminent ces choses sont si détaillées que parfois l'éligibilité à l'importation d'un véhicule peut dépendre des 6 derniers chiffres du numéro d'identification du véhicule (NIV, ou VIN en anglais).

Pour trouver précisément ce qui est ou n'est pas acceptable par rapport à la loi, consultez le Registraire des véhicules importés au www.riv.ca, qui contient aussi une foule d'informations sur ce qui est requis lorsqu'on veut faire une importation.

Vous pouvez également regarder sur eBay, qui a une liste d'instructions passablement détaillée à l'intention des gens qui veulent faire traverser la frontière à un véhicule, dans un sens ou dans l'autre. Dans la plupart des cas, ce n'est pas un processus très compliqué.

Pour économiser le plus d'argent, vous devez trouver vous-même un véhicule aux Etats-Unis, soit auprès d'un détaillant ou directement auprès d'un particulier. Ou encore vous pouvez utiliser l'un des services disponibles qui feront cette recherche pour vous, mais ceux-ci augmenteront le prix, dans le but bien légitime de payer leurs services.

Ces entreprises trouveront un véhicule neuf pour vous, et auront quelqu'un qui l'achètera, de façon à en faire un véhicule usagé, qui deviendra ainsi éligible pour l'importation, mais cela réduira évidemment le montant que vous allez épargner.

Si cela vous semble trop de problèmes, jetez un coup d'oeil aux quelques comparaisons de prix de détail suggéré (PDSF) aux USA et au Canada et le montant que vous pourriez épargner en magasinant de l'autre côté de la frontière, en utilisant un taux de change de 1,19.

À ce taux, les nouvelles Porsche 911 Cabriolet et Cabriolet S se détailleront pour 94,129$ et 105,791$ (tous les chiffres sont en dollars canadiens) aux USA, respectivement, et 115,650$ et 129,900$ ici, une différence de 21,521$ et de 24,109$.

La nouvelle Acura RL 2005 se vend 58,869$ chez nos voisins du Sud, et 69,500$ chez nous, soit 10,631$ de moins.

La BMW 330i 2005 est disponible pour 43,310$ aux Etats-Unis, contre 47,400$ ici, une différence de 4090$.

Le Lincoln Navigator Ultimate se détaille pour 63,885$ aux USA, et pour 73,695$ ici, c'est une différence de 9810$.

Une Corvette 2005 décapotable se vend 62,171$ au pays de l'Oncle Sam, et 79,495$ chez nous, c'est 17,324$ de moins.

Si vous commencez à regarder pour des véhicules qui sont usagés dans le vrai sens du terme, et disponibles pour la vente aux USA et au Canada sur les sites web d'Autotrader, vous pourrez dénicher des économies similaires. C'est plus compliqué de comparer les prix exacts, parce qu'il n'y a pas de PDSF officiel et que chaque voiture est différente, mais le fait demeure.