Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Leena Gade, première femme ingénieure à gagner Le Mans avec Audi

Leena Gade, première femme ingénieure à gagner Le Mans avec Audi

Par ,

Nous vous invitons à rencontrer Leena Gade qui est devenue, en juin dernier, la première femme ingénieure d'exploitation à décrocher la victoire aux 24 Heures du Mans avec le constructeur automobile Audi.

Auto123.com a eu l'occasion de discuter avec Leena Gade grâce à Audi lors du Petit Le Mans tenu sur le tracé de Road Atlanta le week-end dernier.

Âgée de 35 ans, Leena Gade réside à South Harrow près de Londres et elle a été le « cerveau » de la victoire de la Audi R18 turbo diesel pilotée par Benoît Treluyer, Marcel Fässler et André Lotterer, vainqueurs au terme d'une distance totale de plus de 4800km en 24 heures.

La jeune femme est née en Grande-Bretagne, mais a passé une partie de son enfance en Inde. Quand sa famille est revenue en Angleterre, elle et sa sœur ont commencé à regarder les Grands Prix de Formule 1 à la télévision.

Photo: Audi Motorsport

« Nigel Mansell était la grande vedette à cette époque. C'est comme cela que nous sommes tombées en amour avec le sport automobile, » de dire Leena.

« J'ai toujours été fascinée par le fonctionnement des choses. Enfant, je démontais des objets et je les remontais pour comprendre la mécanique, » nous a-t-elle raconté.

Leena a étudié en ingénierie automobile et aérospatiale, a occupé un poste chez Jaguar avant de commencer sa carrière en sport automobile comme mécano et analyste de données à temps partiel dans des formules de promotion. Elle a joint les rangs d'Audi en 2007 avant d'être propulsée au rang d'ingénieure de course.

Son travail intense consiste à surveiller et à guider l'équipe durant le déroulement de la course. Ceci inclut la stratégie des ravitaillements, la pression des pneus, la consommation de carburant, les pressions et températures, les réglages de la R18 TDI de même que les conditions de la piste et la météo.

« Je m'occupe de toute l'équipe, des mécaniciens, des ingénieurs de données et de mon assistant ingénieur, » nous explique-t-elle.

« Puis, il y a les pilotes, les ajustements de la voiture et la stratégie. C'est moi qui prend toutes les décisions finales sur la voiture. Si une composante bouge, ou si une température ou une pression varie, je me connecte à l'informatique et je surveille tout. Ces données me servent à donner les instructions au pilote par radio afin de l'aider à conserver ses pneus ou à réduire sa consommation de carburant, par exemple. Je suis le lien vital avec le pilote dans la voiture. La relation psychologique entre l'ingénieur et son pilote doit être forte, et la confiance joue un rôle crucial dans les performances, » nous décrit-elle.

Noyée dans un monde d'hommes, Gade indique que cela ne lui a jamais causé de soucis.

« Si vous désirez vraiment faire un truc dans la vie, vous devez vous pousser au maximum, » dit-elle.

« Ma sœur et moi désirions réellement travailler comme ingénieures en course automobile. Nous n'avons jamais baissé les bras. C'est cela que nous voulions faire dans la vie. Chaque fois que quelqu'un nous disait 'Vous ne pouvez pas faire cela' ou bien 'Vous n'avez pas d'expérience pour faire cela', nous le faisions. Nous allions accumuler de l'expérience, » d'ajouter Leena Gade.

La jeune femme a toutefois conservé ses deux pieds sur terre.

« Deux semaines après les 24 Heures du Mans, un nombre incroyable de personnes me contactait pour me féliciter. Pour eux, c'était vraiment un truc incroyable. Pourtant, je n'ai fait que mon travail, » conclut-elle avec humilité.

Cet article a originalement été publié sur Auto-Venus.com.