Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les consommateurs perdent lentement de l'intérêt pour les hybrides selon J.D. Power

Les consommateurs perdent lentement de l'intérêt pour les hybrides selon J.D. Power

Par ,

Les consommateurs réalisent de plus en plus à quel point il est difficile de sauver de l'argent en bout de ligne avec les véhicules hybrides, ce qui rend ces derniers moins désirables. C'est du moins ce que révèle une récente étude sur les motorisations alternatives menée par l'organisme américain J.D. Power and Associates. Le nombre d'acheteurs potentiels de ces véhicules serait en déclin.

Cette année, l'étude s'attarde aux raisons pour lesquelles les consommateurs envisagent ou n'envisagent pas d'acheter des véhicules à motorisation alternative. On retrouve des données provenant de l'Index automobile environnemental (AEI), qui combine les informations de l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA) avec les sondages de J.D. Power and Associates, notamment au chapitre de la consommation de carburant.

Honda Civic Hybrid 2007

Apparemment, la moitié (50 %) des acheteurs de véhicules neufs ont considéré un modèle hybride. C'est peut-être beaucoup, mais la proportion est néanmoins en baisse comparée à l'année dernière (57 %).

«Dans notre étude de 2006, nous avons découvert que les consommateurs avaient tendance à surestimer les économies permises par les véhicules hybrides. La baisse de leur intérêt en 2007 démontre qu'ils comprennent mieux le fonctionnement des hybrides et leur potentiel d'économie, explique Mike Marshall, directeur des technologies automobiles émergentes chez J.D. Power and Associates. Bien que les ventes de véhicules hybrides soient à la hausse, il existe aujourd'hui sur le marché un plus grand nombre de motorisations et de sources d'énergie alternatives.»

Fait intéressant, la proportion des consommateurs qui se disent prêts à envisager l'achat d'un véhicule à moteur diesel a presque doublé en un an pour se situer à 23 %.
photo:Honda