Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les constructeurs choisissent l'endurance, pas la Formule 1

Les constructeurs choisissent l'endurance, pas la Formule 1

Par ,

Il y a de cela quelque temps, un vieil adage disait de la course automobile : « Gagnez le dimanche, et vendez le lundi ». En d’autres mots, cela signifiait que si un constructeur automobile remportait une course le dimanche, eh bien les acheteurs se ruaient chez ses concessionnaires pour acheter un modèle de la gamme le lendemain.

Ce n’est plus vraiment le cas. Car si ce l’était, Renault, avec les trois titres de Sébastian Vettel, roulerait sur l’or. Citroën, avec les 9 titres en Championnat du monde des rallyes de Sébastien Loeb, croulerait sous une fortune, et Honda encaisserait des profits record à cause de sa victoire aux Indy 500 de l’an dernier.

Le sport automobile ne fait plus vendre à cause des succès, mais plutôt grâce au développement technologique.

Les moteurs V8 ont été gelés durant plusieurs saisons en F1 afin de réduire les coûts. Le résultat est que, face à cet immobilisme technologique, plusieurs constructeurs ont quitté la scène au fil des ans.

L’an prochain, on ne retrouvera que trois motoristes en F1 : Ferrari, Renault et Mercedes. C’est mince…

En contrepartie, l’endurance plaît beaucoup. La grande classique « Les 24 Heures du Mans » attire encore beaucoup l’attention des amateurs du monde entier et force l’admiration des constructeurs automobiles.

Cette année, toutes catégories confondues et incluant des voitures de GT, on notera l’implication de 9 constructeurs mondiaux en endurance : Audi, Toyota, Honda, Porsche, Nissan, Ferrari, Chevrolet, Aston Martin et Viper. De quoi faire rougir de désir les écuries de F1!

Une autre raison qui explique cette popularité de l’endurance provient des coûts de participation relativement faibles (toujours en comparaison avec la F1). Un bon programme d’endurance, incluant les 24 Heures du Mans, coûte plusieurs dizaines de millions de dollars, mais cela n’a rien à voir avec les investissements requis pour disputer une saison en F1.

Une raison additionnelle est que l’endurance permet le développement de technologies à l’avant-garde de l’industrie automobile, comme l’hybride, l’hydrogène, les moteurs électriques et autres.

Reste à savoir si ces investissements colossaux font vraiment vendre le lundi. Car il faut se souvenir qu’en sport automobile, il n’y a qu’un seul vainqueur d’une course le dimanche, contre une dizaine de perdants…

Audi R18 e-tron quattro
Photo: Audi Motorsport