Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les parents ne sont pas des modèles à suivre pour leurs enfants au volant

Les parents ne sont pas des modèles à suivre pour leurs enfants au volant

Par ,

Une étude réalisée par Ford auprès d'adolescents et préadolescents, portant sur les attitudes de leurs parents derrière le volant, a déterminé que même si ces derniers se considèrent comme des conducteurs sécuritaires, ils prennent en réalité beaucoup plus de risques qu'ils prétendent.

Au total, 51% des jeunes interrogés ont admis avoir déjà demandé à leur père ou à leur mère de ralentir, de cesser de téléphoner ou de texter, ou à adopter des comportements moins dangereux. Parallèlement, 80% des sondés affirment les avoir déjà observés se livrer à des actions risquées au volant.

Les résultats démontrent également que les adolescents et préadolescents conduiront probablement d'une façon semblable à celle de leurs parents. Concrètement, 78% des répondants mentionnent que leurs chefs de famille auront « beaucoup d'influence » alors que 66% croient qu'ils auront une incidence directe sur leurs gestes.

Le petit côté hypocrite des parents est par ailleurs confirmé par d'autres statistiques révélatrices. 82% d'entre eux ont signalé leur intérêt d'inscrire leur enfant dans un programme de sûreté routière, alors que seulement 20% le font. Malgré tout cela, ils jugent que des cours intensifs sont la meilleure approche pour améliorer leur sécurité.

Sans grande surprise, les jeunes priorisent quant à eux les nouvelles technologies, telles que des dispositifs à commande vocale ou mains libres pour y arriver.

Alors que les deux partis semblent vouloir se tourner vers de l'aide extérieure pour adopter des comportements appropriés au volant, le docteur en communication familiale Charles Sophy affirme « qu'une communication ouverte avec vos enfants est vitale lorsqu'ils atteignent l'âge de conduire ».

« Tout d'abord, soyez un exemple positif ou ils ne vous prendront pas au sérieux » ajoute-t-il. « Ensuite, prenez le temps de parler avec eux au sujet de vos attentes concernant les couvre-feux, la conduite, les endroits autorisés et les limites de vitesse, et faites-le sur une base régulière. Encouragez-les à assister à des cliniques d'entraînement ou à faire du bénévolat auprès de services de police, pour constater ce qui se passe sur la route. Cela pourra aider vos jeunes à prendre de bonnes décisions ».