Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les pneus écolos : Hankook partage son savoir-faire (partie 2)

Les pneus écolos : Hankook partage son savoir-faire (partie 2)

Par ,

Quelle est la position de Hankook sur l'utilisation de pneus usagés dans la fabrication de nouveaux pneus?

C'est une solution très intéressante, mais pas aussi simple qu'on pourrait le croire. Un pneu découle du mélange de centaines de matières brutes différentes, allant de l'acier au caoutchouc synthétique (lui-même un mélange de plusieurs ingrédients). Afin de pouvoir incorporer des pneus usagés, il faut séparer et extraire les matières brutes que nous utilisons. Ce processus constitue l'étape la plus importante pour arriver à inclure des pneus usagés dans la fabrication de nouveaux pneus.

La technologie d'extraction des matières brutes, comme le pétrole, reste à l'étape du développement et Hankook continue de surveiller les nouvelles innovations dans ce domaine à travers le monde.

pneu Hankook
Photo: Hankook

Outre les nouvelles gommes sophistiquées, que fait Hankook pour améliorer ou du moins préserver la qualité de l'environnement? Combien des 5 % de revenus investis en recherche et en développement vont aux initiatives environnementales? Enfin, est-ce réaliste de penser que toutes les opérations de Hankook emploieront un jour toutes les technologies de fabrication de pneus les plus écologiques?

Hankook voit la responsabilité environnementale comme une priorité. Nous avons implanté des systèmes de supervision et de gestion dans nos usines et nous continuons à travailler activement pour réduire notre consommation d'énergie, mieux traiter nos déchets et nos eaux usées ainsi que contrôler notre bruit.

Contrôle des polluants atmosphériques :
Le contrôle et le traitement des polluants atmosphériques générés lors du mixage du caoutchouc représentent depuis longtemps un défi majeur des fabricants de pneus. À l'étranger, le système d'oxydants catalytiques régénérateurs concentrateurs s'est montré efficace. Hankook l'a vite intégré à son processus de mixage.

Depuis ce temps, les émissions polluantes des usines de Hankook ont diminué de plus de 90 % (un pourcentage reconnu par plusieurs experts environnementaux, gouvernements et résidents locaux). En Chine, Hankook est devenu le premier fabricant de pneus à traiter efficacement les polluants atmosphériques.

D'autre part, les cinq centres de recherche et de développement de Hankook procèdent régulièrement à un échantillonnage, à des tests et à des analyses de l'air autour de nos usines, en plus de surveiller la concentration des odeurs. Tout ceci vise à assurer un environnement sain et sécuritaire pour les résidents locaux.

Traitement des eaux usées :
Les autorités réglementent et contrôlent strictement le rejet et le recyclage des eaux usées dans tous les milieux où opère Hankook. Pour un recyclage efficace de l'eau condensée en vapeur, Hankook a investi pour améliorer l'utilisation des eaux usées et incorporé de la vapeur à basse pression afin d'économiser la ressource.

Construction verte :
Hankook a considérablement réduit le niveau de bruit de sa production grâce à des initiatives telles que l'insonorisation, l'amortissement des impacts et le plantage d'arbres. C'est exact : les installations de Hankook à travers le monde plantent le plus d'arbres possible afin d'offrir aux employés un environnement de travail agréable. Par exemple, deux usines en Chine (Huai’an et Jiaxing) ont verdi des superficies de 36 000 et 80 000 mètres carrés, respectivement.

Économie d'énergie et réduction des émissions :
Les usines de Hankook mènent différents programmes d'économie d'énergie et de réduction des émissions afin d'améliorer la structure et la gestion de ses installations et de ses opérations. Le gouvernement a adopté des lois pour forcer les fabricants à réduire leur consommation d'énergie et Hankook peut se vanter d'avoir atteint un niveau total d'émissions polluantes nettement inférieur aux normes minimales et à la moyenne de l'industrie.

Achats écoresponsables :
Hankook se concentre à adopter une chaîne d'approvisionnement qui permet d'assurer une croissance durable basée sur une relation de confiance avec les fournisseurs. Il est important pour nous de faciliter les achats écoresponsables en accordant plus de place aux matériaux écologiques et non toxiques, c'est-à-dire qui contiennent peu ou pas d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). De même, nous favorisons le développement de produits écoresponsables qui augmentent la performance et l'efficacité énergétique. Ces efforts sont cruciaux pour accroître la valeur écologique de nos produits.

Des recherches sont également en cours chez Hankook pour trouver des composés de silice et des ratios de mixage optimaux qui réduisent graduellement la consommation de noir de carbone, une matière brute qui découle de la combustion incomplète du pétrole et qui a un lourd impact sur l'environnement. Comme la silice contribue à économiser du carburant, Hankook a aussi mis sur pied une équipe spéciale qui recherche activement de meilleures solutions à ce chapitre.

En 2011, Hankook a acheté 7 % plus de matériaux écologiques que l'année précédente. Nous prévoyons en acheter encore plus dans les années à venir.

Développer des technologies aussi avancées entraîne bien sûr des coûts élevés. Sera-t-il rentable pour Hankook de continuer à investir comme c'est le cas présentement?

La recherche et le développement sont au cœur de la philosophie de Hankook. Le marché mondial étant très vaste, nous comprenons aussi l'importance de demeurer concurrentiel.

Or, un fabricant véritablement concurrentiel est celui qui offre des produits de grande qualité et à haut rendement, qu'on parle de pneus à faible résistance au roulement ou d'autres pour la course. Hankook continuera donc d'investir en recherche et en développement afin de mettre au point et de produire les pneus les plus adaptés à chaque marché, même quand le paysage est complexe comme au Canada.