Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les rappels de véhicules atteignent un niveau record cette année

Les rappels de véhicules atteignent un niveau record cette année

La complexité des nouveaux véhicules et le peu de temps que mettent les fabricants à corriger les problèmes sont responsables de la hausse des rappels Par ,

La complexité des nouveaux véhicules et le peu de temps que mettent les fabricants à corriger les problèmes sont responsables de la hausse des rappels

Malgré la hausse considérable des rappels, la qualité initiale moyenne des nouveaux véhicules s'est également accrue de façon considérable entre 2003 et 2004. (Photo: General Motors of Canada)
Que diable se passe-t-il avec la qualité des nouveaux véhicules ces temps-ci? Est-ce que les vieux modèles se sont améliorés ou est-ce que les nouveaux sont à ce point remplis de gadgets techniques qu'ils causent plus de rappels?

Selon un communiqué de J.D. Power and Associates d'avril dernier, la qualité initiale moyenne des nouveaux véhicules s'est accrue de façon considérable entre 2003 et 2004. En outre, tous les constructeurs domestiques ont réalisé des progrès durant l'intervalle. Alors, pourquoi l'année 2004 est-elle déjà la pire de l'histoire en termes de rappels?

GM est le constructeur ayant effectué le plus de rappels, touchant quelque 10,5 millions de véhicules dans la seule année 2004. (Photo: General Motors of Canada)
General Motors est le constructeur ayant effectué le plus de rappels, touchant quelque 10,5 millions de véhicules, soit 42 % du total de 25 millions comptabilisés jusqu'à présent en 2004 par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA - l'agence américaine de sécurité dans les transports), qui gère les rappels pour le gouvernement américain. Avant cette année, 24,6 millions de véhicules avaient été rappelés en 2000, ce qui constituait alors un record.

Le total de 10,5 millions de rappels est aussi un record pour le numéro un mondial de l'automobile (7,8 millions de rappels ont été enregistrés en 2003; 5,7 millions en 2002). En guise de comparaison, Toyota Motor Company, qui regroupe aussi Lexus et Scion, n'a procédé qu'à seulement 890 000 rappels à pareille date cette année (c'est tout de même quatre fois plus qu'en 2003).

Or, cette situation ne peut être attribuable qu'à une «mauvaise année». De nouvelles réglementations fédérales obligent désormais les constructeurs à rapporter davantage de données sur des défectuosités à la NHTSA, ce qui a sans aucun doute fait une grande différence. De plus, tel que mentionné précédemment, les nouveaux véhicules reposent plus que jamais sur des composantes électroniques - 2004 étant d'ailleurs l'année où il s'est vendu le plus d'équipements de navigation.

Toyota Motor Company, qui regroupe aussi Lexus et Scion, n'a procédé qu'à seulement 890 000 rappels à pareille date cette année - tout de même quatre fois plus qu'en 2003. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
Il faut préciser cependant que des rappels ne sont pas nécessairement une mauvaise chose en soi. Par exemple, parce que les fabricants veulent détecter des failles avant qu'elles ne se transforment en poursuites de la part des consommateurs, ils sont beaucoup plus enclins à rendre publics les problèmes le plus tôt possible, tout en corrigeant les défectuosités potentiellement dangereuses plus rapidement. Par surcroît, une seule composante défectueuse peut affecter un plus grand nombre de véhicules que jamais, étant donné que les constructeurs utilisent de plus en plus des pièces et des technologies communes pour réduire les coûts de développement de leurs modèles. Ce processus global de partage devrait simplifier le développement des composantes en général, se traduisant ainsi à long terme par une plus grande fiabilité.