Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les utilitaires sport encore dans la controverse

Les utilitaires sport encore dans la controverse

Par ,

En plus des problèmes liés à la consommation d'essence, la sécurité des utilitaires est aussi source de polémique. C'est la guerre des nerfs et la guerre des chiffres entre les constructeurs, les groupes de pression et les institutions gouvernementales. Tout a explosé lorsque Jeffrey Runge, administrateur de la NHTSA (l'équivalent américain de Transport Canada), a déclaré qu'il « ne laisserait pas son fils conduire certains utilitaires sport ». Il a rappelé les dangers importants de capotage, qui causent à eux seuls un tiers de la mortalité sur la route. Les constructeurs, outrés, ont expliqué à leur tour que les utilitaires sport se comportaient mieux lors d'impacts frontaux et latéraux et que les capotages ne représentaient que 3 % des accidents. Ils ont aussi rappelé que 72 % de tués lors d'un capotage ne portaient pas de ceinture de sécurité.

Tout ceci a amené le sénateur John Mc Cain, président du comité sénatorial sur le commerce, à convoquer une audience publique sur la sécurité. L'une des préoccupations majeure est la compatibilité, c'est-à-dire le comportement des véhicules lors d'un impact entre une voiture et un utilitaire sport. Sans surprises, plus l'utilitaire sport est lourd et plus les conséquences sur les occupants de la voiture sont importantes. Au cours de l'audience, Runge a assoupli sa position et souhaité une attitude volontaire des constructeurs plutôt que d'avoir à légiférer.

Runge a aussi expliqué qu'il pourrait revoir la définition de ce qu'est un camion (la NHTSA en a le pouvoir) et modifier ainsi les normes de consommation, ce qui pourrait obliger à terme les constructeurs à fabriquer des utilitaires sport plus compacts et plus légers.