Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les voitures dans ma vie

Les voitures dans ma vie

Par ,

Comme la plupart des Nord-Américains, mon quotidien est fortement influencé par l'automobile. Plusieurs de mes meilleurs souvenirs mettent également en scène des voitures, que ce soit des balades du dimanche à la campagne (dans le temps où c'était encore à la mode), des virées entre amis ou des vacances en famille. J'aimerais bien voir ma voiture simplement comme un outil qui me transporte du point A au point B mais, je dois me rendre à l'évidence, c'est beaucoup plus que ça. Ayant grandi au sein d'une famille d'immigrants, j'ai compris que posséder un véhicule représentait une réussite. Nous avions notre place dans la société.

Avant de déménager au Canada, mon père connaissait deux choses de ce pays : les cow-boys et les grosses voitures américaines. Peu de temps après son arrivée, il s'est d'ailleurs acheté un chapeau de cow-boy et une grosse berline américaine usagée qui tombait régulièrement en panne. Il a réalisé qu'il devait s'en départir le jour où elle l'a abandonné sur une route étroite dans les hauteurs des Rocheuses.

C'est ainsi qu'a débuté sa longue histoire d'amour avec Volkswagen. Économe de nature, mon père appréciait la faible consommation de ces petites voitures allemandes - même durant les années 1960 où les muscle cars régnaient sur la route. L'un de mes premiers souvenirs reliés à l'automobile provient de sa Beetle 1965 flambant neuve : le revêtement intérieur blanc couvert de minuscules perforations, les commandes blanc crème pour les essuie-glaces et l'allume-cigarette, sans oublier bien sûr le gigantesque volant blanc.

J'ignorais à l'époque que cette voiture allait devenir la mienne environ 14 ans plus tard. L'excitation s'emparait de moi chaque fois que je la conduisais. Or, à l'instar de plusieurs bolides vieillissants, elle faisait souvent des siennes, à tel point que j'en suis venue à m'adresser aux mécaniciens du service d'assistance routière par leur prénom. J'ai appris à rouler dans la voie de droite au cas où ma coccinelle déciderait de me lâcher.

Depuis, j'ai possédé une série de petites voitures fiables et (non sans réticence) quelques valeureuses minifourgonnettes. À présent que mes enfants ont grandi, j'ai retrouvé le plaisir d'une compacte, en l'occurrence une MINI Cooper au moteur fringant, capable de se stationner dans des endroits très restreints et de transporter facilement l'épicerie d'une famille de quatre.

La chose que j'aime le plus des voitures, c'est leur design - de la carrure classique du Model T jusqu'aux courbes gracieuses des coupés sport modernes, en passant par les feux arrière en queue de poisson de la Rambler 1959. J'admire la beauté de la forme et de la fonction, comme dans le cas d'un élégant fauteuil en cuir danois ou d'un édifice au style art déco.

Bien que je tente de minimiser mon impact sur l'environnement en utilisant moins souvent ma voiture, je dois avouer qu'elle me facilite grandement la vie. J'ai hâte de voir les futures technologies écoresponsables qui continueront de nous faire sentir heureux au volant tout en léguant un monde plus propre et plus sain à nos enfants.

MINI Cooper S 2009
Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com