Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Obstination et bris mécanique

Obstination et bris mécanique

L'intro à la série « je répare mon auto » Par ,

Conduire une voiture moindrement âgée, c’est comme aller au gym après un mois d’absence : on découvre des morceaux dont on ne se doutait même pas de l’existence.

Les petits bobos sont diversifiés et il faut savoir les reconnaître. La perception de ces petits maux passe par la manipulation du volant, la vibration du pommeau de vitesse, la réponse des pédales, la tenue de route, les bruits divers, les odeurs et le confort de l'habitacle. Nous allons explorer les problèmes d'usure de nos voitures, comment les détecter et comment s'assurer que l'absence de notre garagiste préféré ne nuise pas à la réparation de notre écurie de chevaux-vapeur.

J’en découvre tous les mois sur ma Civic 1996, pourtant je m’obstine à la conserver, surtout qu'elle est payée depuis longtemps. J'ai appris à connaître sa mécanique et puis, je dois le dire, les morceaux sont si abordables! Avec un budget de 1 000 $ par année et un brin de débrouillardise avec les clés de dix et douze millimètres, j'arrive à maintenir sa santé mécanique. En ajoutant 150 $ pour les assurances, le portefeuille ne me boude pas. Nous sommes loin des paiements de 3 000 à 5 000 $ par année qu'une petite compacte neuve puiserait dans mon compte bancaire. On peut l'appeler bazou, mais je l'adore. Elle est ma muse en matière d'articles sur les bris mécaniques!

Au plaisir de lire vos commentaires et anecdotes!

Honda Civic 1996 vue de face
Photo: Marie-Andrée Ayotte/Auto123.com