Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les voitures silencieuses devront faire plus de bruit aux États-Unis: projet à l'étude au Canada

Les voitures silencieuses devront faire plus de bruit aux États-Unis: projet à l'étude au Canada

Par ,

Après que le Congrès américain ait voté pour l'adoption d'un projet de loi qui permettra l'introduction de barèmes afin que les voitures électriques et hybrides ultra silencieuses émettent un minimum de son, Barack Obama a officiellement approuvé le projet dans le but d'aider les piétons et les aveugles.

Cette nouvelle loi obligera le National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) à établir des critères de performance d'un son qui avertira les gens les plus à risques d'avoir un accident avec une voiture silencieuse, afin qu'ils puissent les détecter lorsqu'ils roulent à basse vitesse. Tout cela ne devrait pas être contraignant pour les automobilistes, qui n'auront pas à activer le système parce qu'il sera activé automatiquement.



David Strickland, chef de la NHTSA, a avoué que la revue de données provenant de 12 États a indiqué que les véhicules hybrides ou électriques ont un taux significativement plus élevé de collisions avec les piétons comparativement aux moteurs à combustion. Ces collisions auraient lieu lors de manoeuvre spécifiques telles que ralentir ou s'arrêter, reculer, circuler dans un stationnement et en prenant un virage.

L'Association Internationale des Manufacturiers Automobile ainsi que l'Alliance des Manufacturiers Automobile ont démontré leur support face à cette initiative. Déjà, la Nissan LEAF est équipée d'un système d'alerte tandis que la Chevrolet Volt peut émettre un son de gazouillis activé par le conducteur.

Avec l'arrivée imminente des véhicules électriques, et les hybrides au Canada de plus en plus nombreux, nous avons contacté Transport Canada afin de savoir si une réglementation semblable sera adoptée au pays.

Maryse Durette, Conseillère principale des relation avec les médias a confirmé que le ministère est « conscient des préoccupations que posent les véhicules silencieux, tels que les véhicules hybrides ou électriques, pour la sécurité des piétons et des cyclistes » et qu'il « collabore avec les États-Unis et participe aux travaux du groupe de travail des Nations Unies sur le bruit produit par les véhicules en vue de trouver une solution ».

Elle a aussi mentionné qu'il était dans le meilleur intérêt de toutes les parties que la solution soit mondiale par nature plutôt que locale ou régionale, par exemple en ce qui concerne l'uniformité du type de bruit de façon à ce qu'il soit reconnaissable par les usagers de la route vulnérables.


Source: The Detroit News, Transport Canada