Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'hiver avec la Hyundai Genesis 5.0 R-Spec

L'hiver avec la Hyundai Genesis 5.0 R-Spec

Survivre à l'hiver au volant de la berline à propulsion de Hyundai Par ,

Les berlines à roues motrices arrière (propulsion) ne constituent pas le moyen de transport numéro un des Canadiens qui se déplacent en hiver. Ceux-ci préfèrent des voitures à traction ou à transmission intégrale par prétendu souci de stabilité.

Or, une propulsion peut s'avérer très agréable dans la neige, sans parler des mois plus chauds. Pourquoi? Un meilleur équilibre, une plus grande sensation du volant, une agilité supérieure et une tenue de route plus dynamique en général.

Hyundai Genesis 5.0 R-Spec 2012 vue 3/4 arrière
Photo: Justin Pritchard/Auto123.com

Toutes ces qualités se retrouvent, à différents degrés, dans la Hyundai Genesis 5.0 R-Spec 2012, une nouvelle berline coréenne qui vient couper l'herbe sous le pied des dispendieuses concurrentes allemandes et japonaises.

Grande, lourde et forte d'une cavalerie de 429 chevaux, la R-Spec m'a fait passer de très beaux moments sur les routes du nord de l'Ontario, et ce, depuis l'automne dernier. Comme je devais m'en servir uniquement dans des conditions défavorables, elle est demeurée plusieurs jours dans mon entrée, le temps que de fortes précipitations recouvrent la chaussée.

Le printemps bat maintenant son plein et j'ai réussi ce que plusieurs automobilistes canadiens croient impossible : survivre à l'hiver du Grand Nord au volant d'une berline à propulsion à moteur V8.

Munie de pneus appropriés et conduite avec prudence, la Genesis 5.0 R-Spec affronte avec brio la saison froide. Voici quelques observations notées au cours de mon essai de quatre mois sur plus de 6 000 kilomètres :
  • Le système de contrôle de la stabilité agit rapidement et au bon moment. Ne vous préoccupez pas de la pression à appliquer sur l'accélérateur; un léger patinage des roues à vitesse de croisière suffit pour l'engourdir et limiter la puissance du moteur. Le système autorise toutefois assez de patinage dans la neige épaisse pour se sortir du pétrin. Parfois, l'icône « ESC » s'allume et s'éteint avant même que le conducteur s'aperçoive de quoi que ce soit.
  • La performance de la version R-Spec se définit par fluidité, douceur, silence et raffinement de haut niveau. Même en roulant dans la neige ou en faisant travailler les roues dans un ourlet en bordure de rue, très peu de bruit pénètre dans l'habitacle. Quoi de mieux qu'une berline confortable et silencieuse pour se détendre au volant lors d'une tempête?
Hyundai Genesis 5.0 R-Spec 2012 vue 3/4 avant
Photo: Justin Pritchard/Auto123.com
  • À deux reprises, la voiture est restée coincée dans un tas de neige laissé par la charrue, pour la simple et bonne raison que je ne roulais pas assez vite. Quelques coups de pelle et poignées de sable m'ont permis de la libérer. Sachez que plusieurs véhicules à traction seraient également restés coincés dans pareilles circonstances. Je recommande toutefois aux propriétaires de Genesis de faire attention à l'endroit où ils placent les roues arrière en se stationnant dans la neige, surtout dans une côte.
  • Il y a quelques décennies, les bolides à propulsion mettaient beaucoup de poids sur le train avant et leur conduite s'avérait plus dangereuse dans la neige. De nos jours, ils répartissent nettement mieux leur poids entre l'avant et l'arrière (parfois dans une proportion de 50/50), ce qui assure une meilleure motricité à l'arrière. C'est le cas de la Genesis 5.0 R-Spec 2012.
  • Le réservoir de lave-glace peut engloutir un gallon complet.
  • Mon modèle d'essai utilisait des pneus d'hiver et je conseille fortement à tous les acheteurs de s'en procurer, même dans les provinces où ils ne sont pas obligatoires. Je préfère les Pirelli Sottozero et les Michelin X-Ice. De bons pneus d'hiver rehaussent l'efficacité des systèmes électroniques d'aide à la conduite. La performance et la sécurité s'en trouvent ainsi améliorées. J'ai rencontré un propriétaire de Genesis 2011 à moteur V6 qui se plaignait d'un manque d'adhérence, mais sa voiture était chaussée de pneus quatre saisons.
  • Le V8 de 5,0 L se réchauffe assez rapidement. Idem pour l'habitacle (2-3 minutes), même par temps glacial. Les phares au xénon et les feux arrière à DEL demeurent bien visibles à travers le brouillard et la poudrerie. J'aurais bien aimé compter sur un système de lave-phares, cependant. Les sièges disposent d'un puissant système de chauffage, tout comme le volant, d'ailleurs.
  • On peut désactiver complètement le système antidérapage en appuyant sur un bouton. Donc, si vous ressentez l'envie de tracer des beignes dans une cour de stationnement déserte, allez-y!