Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ma fabuleuse odyssée... au volant d'une smart!

Ma fabuleuse odyssée... au volant d'une smart!

Par ,

La vie est un long cheminement. Au cours de notre séjour sur cette planète, nous réalisons, nous échouons, nous grandissons, nous bâtissons et nous détruisons. Vous connaissez probablement l’adage qui dit que les seules certitudes dans cette vie sont la mort et les impôts. Bien que cette affirmation soit vraie, avouons-le, c’est surtout ce que nous accomplissons dans l’intervalle qui compte.

Voyager reste sans doute l’activité la plus stimulante et la plus enrichissante qui existe. Je suis très chanceux de faire le métier que je fais (je me pince à tous les matins pour m’assurer que je ne rêve pas), car cela me permet de voyager fréquemment à des endroits aussi variés que San Francisco, Genève, St-Jean de Terre-Neuve et, prochainement, Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest.


Avant d’élaborer sur les détails de ce périple, j’aimerais préciser que c’est moi-même, Mathieu St-Pierre, qui ai choisi cette destination au lieu de Lisbonne, au Portugal. Fou? Non… Je me suis dit que j’aurai probablement une autre chance de visiter la capitale portugaise dans les années futures. Quant à Inuvik (amusez-vous à la trouver sur Google Maps), c’est le genre d’occasion qui ne se présentera probablement plus jamais…

…surtout au volant d’une smart fortwo! Oui, vous avez bien lu mesdames et messieurs : je me rendrai à l’un des points les plus nordiques du pays à bord de la plus petite voiture de série au Canada. Vous comprenez pourquoi je ne pouvais pas refuser?

Le plan de Mercedes consiste à nous prouver que la smart peut bel et bien endurer les rigueurs du climat canadien (à ce stade je me demande si moi, j’en suis capable!). Le groupe partira de Kelowna, en Colombie-Britannique, se rendra à Whitehorse (1ère étape) avant d’atteindre Inuvik, repassera par Whitehorse (2e étape) et rentrera à Vancouver (3e étape).

Je garde espoir de compléter les deuxième et troisième étapes. En résumé, nous roulerons (encore une fois, je garde espoir), pris en sandwich entre quelques véhicules Mercedes, et ce, jusqu’au Yukon puis aux Territoires du Nord-Ouest. Nous parcourrons en moyenne 650 kilomètres par jour et n’allez pas croire que nous roulerons toujours à 120 km/h; ce sera plutôt 65-70 km/h en moyenne. Je me demande s’il y a des Tim Horton's sur la route… et de Whitehorse, on revient à Vancouver.

Juste pour le plaisir, j’ai copié/collé quelques extraits du courriel que nous a envoyé Mercedes. Voilà à quoi ça ressemble :

«Nous ferons de notre mieux pour respecter l’itinéraire prévu, mais le climat extrême peut parfois s’avérer imprévisible. Alors, nous analyserons constamment les images radar et les prévisions météo et, au besoin, nous modifierons l’itinéraire en tenant compte des conditions météorologiques rigoureuses.»

«Il n’est pas rare de voir la température atteindre -50 °C dans le Grand Nord. Par conséquent, une préparation adéquate est nécessaire au moment de faire vos bagages. […] Nous garderons un téléphone satellite en cas d’urgence. Veuillez partager ce numéro avec vos proches si jamais ils devaient vous contacter en cas d’urgence.»


Je commence à penser que ce n’est peut-être pas une si bonne idée de s’aventurer là-bas? Mais bon... Je tiendrai un journal de bord pendant toute la mission afin de pouvoir relater mes expériences. Si tout se déroule bien, je publierai un résumé quotidien accompagné de quelques photos. Mon voyage, soit dit en passant, durera 10 jours, incluant l’aller et le retour en avion. J’écrirai également quelques commentaires sur Twitter (@Matt_St_Pierre)… je ne promets rien toutefois, je souhaite simplement que mon cellulaire capte le réseau!

Souhaitez-moi bonne chance!