Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Maserati construira un VUS multisegment à partir d'une familiale sport

Maserati construira un VUS multisegment à partir d'une familiale sport

Une nouvelle collaboration avec Alpha Roméo afin d'élargir la gamme offerte par Maserati Par ,

Une nouvelle collaboration avec Alfa Romeo afin d’élargir la gamme offerte par Maserati

À Modena en Italie, l’atmosphère doit être électrisante après les récents événements qui se sont passés chez Ferrari et chez Maserati. Tout a
La rumeur dit que le groupe Fiat travaillerait sur une Maserati familiale multisegment. (Photo : Trevor Hoffman, Canadian Auto Press)

commencé plus tôt cette année par l’achat de Maserati par la firme Fiat des mains de Ferrari. Ensuite, plusieurs nouveaux produits sortis des ateliers de Ferrari ont aiguisé la frénésie des amateurs de la marque légendaire. On n’a qu’à penser à la FXX, la nouvelle F430 Spyder, la future remplaçante de la 575M et un modèle d’entrée de gamme à « petit budget » avec moteur avant, sans oublier les récents succès de la marque au cheval fringant en Formule 1. Toutefois, il y a les nouvelles les plus récentes et peut-être même les plus surprenantes provenant de ce coin d’amateurs chevronnés de l’Italie. En fait, la rumeur dit que le groupe Fiat travaillerait sur une Maserati familiale multisegment afin de raviver les ventes souffreteuses de la marque.

Durant les neuf années où elle a été propriétaire de Maserati, Ferrari l’a littéralement reconstruite à partir de zéro. De nouvelles usines, de nouveaux châssis, de nouvelles carrosseries, de nouveaux moteurs, de nouveaux habitacles et une panoplie de technologies ont été totalement élaborés pour Maserati ou simplement adaptés à partir de composantes de la marque Ferrari. Si Ferrari a réalisé un travail colossal en restaurant la marque au trident, faire renaître un constructeur de voitures de haut de gamme de ses cendres, convaincre une clientèle sophistiquée qu’elle
Durant les neuf années où elle a été propriétaire de Maserati, Ferrari l’a littéralement reconstruite à partir de zéro. (Photo : Maserati)

devrait investir était une action intimidatrice et seulement partiellement réussie.

Le problème constant auquel Ferrari faisait face avec Maserati est le partage des composantes. Si ce genre de pratique s’avère généralement une bonne chose, comme Ford, Volkswagen et plus récemment, le groupe Mercedes-Benz/Chrysler l’ont démontré, Ferrari sentait que le partage avec Maserati conduisait à deux points négatifs : un gonflement superflu des prix des véhicules Maserati et une dévaluation du nom de la marque au cheval fringant.

Que faut-il faire? Le président de Fiat, Luca Cordero di Montezemolo qui a précédemment été en charge de Ferrari, a résumé tout cela en une phrase : « Maserati et Alfa Romeo partageront leurs plateformes et le réseau de vente ».

Selon le président de Fiat, Luca Cordero di Montezemolo, « Maserati et Alfa Romeo partageront leurs plateformes et le réseau de vente ». (Photo : Alfa Romeo)

Avant tout, commençons à parler de la voiture. À part le fait qu’elle sera une familiale multisegment et que la technologie utilisée pour la plateforme et la suspension soit partagée avec Alfa Romeo, Fiat a été peu loquace à propos des détails. Des personnes de l’intérieur de la firme italienne ont été plus bavardes et selon les informations recueillies, la voiture sera basée sur la plateforme haut de gamme de Alpha Roméo. Il s’agit de celle qui servira pour la 169, une voiture de la taille de la BMW de série 5. Ce châssis est une version allongée de celle de la superbe Brera coupé et de la 159 nouvellement introduite dont les dimensions se rapprochent de celles de la BMW de série 3. La plateforme sur laquelle la Maserati familiale sera bâtie sera munie d’une suspension à deux leviers triangulés à l’avant et d’une disposition sophistiquée à bras multiples à l’arrière, mais elle sera ajustée pour refléter le caractère sportif et fluide de la marque au trident.