Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Maserati vogue jusqu'à New York

Maserati vogue jusqu'à New York

Par ,

Maserati a toujours été synonyme de performance sur route, mais elle relève aujourd'hui un nouveau défi... sur l'eau! La compagnie italienne prête en effet son nom à un bateau de course qui tente de briser trois records du monde.

Un énorme trident (emblème de Maserati) orne les deux côtés de la proue. Les conducteurs de l'embarcation la décrivent comme une « voiture de Formule 1 sans roues ».

Photo Renato Zacchia

« Je suis heureux que Maserati ait décidé de nous appuyer dans notre mission, a déclaré le capitaine Giovanni Soldini, qui revendique une trentaine de traversées de l'Atlantique et deux tours du monde en bateau. Nous voulons devenir le premier équipage italien à battre un record mondial WSSRC. »

La semaine dernière, le Maserati a touché le port de New York après son départ de Lizard Point, au Royaume-Uni.

Monter à bord de ce voilier requiert plus d'agilité que se glisser dans un bolide de F1. Comme il n'y a pas d'escalier, il faut escalader le pont ou se servir d'une partie du gréement. Pour en débarquer, on doit sauter d'environ 4 ou 5 pieds jusque sur le quai.

Ultra minimaliste, l'intérieur du bateau utilise de la fibre de carbone au lieu de lourds panneaux en bois. Après tout, légèreté égale vitesse.

« Giovanni Soldini aux commandes du Maserati, c'est la parfaite harmonie des valeurs – passion, émotion, vitesse, adrénaline, innovation, artisanat et caractère italien – entre la marque du Trident et ce grand navigateur », affirme Harald Wester, chef de la direction de Maserati.

Rappelons que le fabricant italien vieux de près de 100 ans a établi un premier record de vitesse sur terre en 1929 grâce à Bakunin Borzacchini. Soulignons également ses deux victoires à Indianapolis (1939 et 1940), les deux championnats de F1 remportés par Juan Manuel Fangio (1954 et 1957) ainsi que le titre mondial GT1 de la FIA décroché par la Maserati MC12 (2010).

Maserati a même déjà goûté à la mer, et ce, dès le début des années 1930 quand les frères fondateurs ont testé une combinaison de deux moteurs à 16 cylindres. En 1955, un moteur Maserati a permis de gagner cinq championnats mondiaux de bateaux à moteur. Au cours de la période de 12 ans se terminant en 1969, les moteurs à huit cylindres de Maserati ont été couronnés dix fois en Italie, quatre fois en Europe et pas moins de 19 fois à l'échelle mondiale.

Photo Renato Zacchia

Description du Maserati
Mesurant plus de 20 mètres de long, ce bateau à la fine pointe de la technologie est le voilier à simple coque le plus rapide au monde, notamment grâce à un mât en fibre de carbone dont la hauteur dépasse les 30 mètres, à une quille inclinée, à des citernes de ballast mobiles et à des plans canards frontaux. Ses lignes très hydrodynamiques et ses matériaux composites l'aident tout autant.

« Après trois mois de mise à sec, le Maserati se trouve 10 % plus léger et plus puissant. Il peut aussi se redresser plus facilement par lui-même, explique Soldini. Nous avons fait en sorte que la poupe soit plus lourde, ce qui rend le Maserati particulièrement bien adapté à la navigation à haute vitesse. »