Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le port du masque sera obligatoire chez Uber

Si vous comptez faire appel aux services d’Uber au cours des prochaines semaines et des prochains mois, préparez-vous ; vous devrez être munis d’un masque facial.

Uber a déclaré mercredi qu’elle exigera des conducteurs, des livreurs et de tous les usagers du monde entier qu’ils portent un masque alors que les pays tout autour du globe commencent à assouplir les restrictions visant à freiner la propagation du coronavirus.

À partir de lundi, la compagnie exigera que tous les utilisateurs de son service de covoiturage aux États-Unis, au Canada, au Mexique, en Europe et dans la plupart des pays d’Amérique latine et d’Asie portent un masque et demandent aux passagers de s’asseoir à l’arrière.

La compagnie réduira également de quatre à trois le nombre de passagers autorisés sur ses trajets réguliers.

Uber publiera des mises à jour de son application pour conducteurs et passagers afin d’informer les utilisateurs de ces changements, ont déclaré les dirigeants lors d’un appel placé auprès des journalistes. Des manquements répétés à cette exigence peuvent entraîner la désactivation de comptes pour les conducteurs et les livreurs, a-t-on ajouté.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : KCRW.com

Avant de commencer leur travail quotidien, l’application demandera aux conducteurs de prendre un autoportrait avec un masque, de s’assurer qu’ils ne présentent aucun symptôme, de confirmer qu’ils ont désinfecté leur véhicule et d’accepter de baisser les vitres pendant les trajets.

Sachin Kansal, directeur principal de la gestion des produits chez Uber, a déclaré que l’entreprise envisageait également d’ajouter des mesures de vérification pour les utilisateurs, notamment à l’aide d’autoportraits

Dara Khosrowshahi, directrice générale d’Uber, a déclaré mercredi que la société avait alloué plus de 50 millions de dollars à l’achat de masques et de désinfectants pour les conducteurs. Uber a acquis plus de 20 millions de masques faciaux et en a distribué environ 5 millions à ce jour.

Les groupes de défense des automobilistes ont critiqué Uber et son petit rival américain Lyft pour avoir imposé aux conducteurs la charge d’acheter des désinfectants et d’assurer la sécurité.

La semaine dernière, Lyft a annoncé qu’elle exigerait que les conducteurs et les passagers portent des masques de protection.

Pour ce qui est de savoir si Uber fournirait une aide financière aux conducteurs ayant besoin de produits de nettoyage, Sachin Kansal n’a pas donné de réponse directe, mais il a précisé que la réponse de la compagnie était « en constante évolution ». Le dirigeant a également expliqué que les conducteurs étaient libres de faire installer, à leurs frais, des écrans de plexiglas dans leurs voitures.

L’entreprise chinoise de covoiturage Didi paie pour l’installation de ces derniers dans les voitures qui circulent à Pékin afin de protéger les conducteurs et les passagers.

Le service de covoiturage d’Uber, qui est disponible dans plus de 900 villes à travers le monde, connaît une augmentation progressive de la fréquentation en mai par rapport aux creux provoqués par la pandémie en avril, a déclaré l’entreprise la semaine dernière.