Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda MX-5 2016 : les éloges continuent!

Mazda MX-5 2016 : les éloges continuent!

Par ,

Le lancement de la toute nouvelle Mazda MX-5 2016 de 4e génération (ND) me fait penser à la sortie prochaine du 7e chapitre de La guerre des étoiles. Dès l'annonce de ces événements, les amateurs ont commencé à saliver et à s'impatienter. Pour ceux qui raffolent de la voiture sport décapotable la plus vendue de tous les temps, l'attente est pratiquement terminée.

Je le répète, la Mazda MX-5 2016 fait partie de mon top 5 des voitures les plus amusantes à conduire. Au-delà de son look sensas, elle est la preuve éloquente qu'on peut faire plus avec moins, beaucoup moins même. Je frissonne d'excitation juste à l'idée que Mazda défie les conventions modernes de l'automobile et je l'applaudis pour avoir choisi la bonne avenue en réinventant la Miata/MX-5. 

Couper dans le gras
Plusieurs composantes de la nouvelle Mazda MX-5 2016 ont été allégées, à commencer par la carrosserie. Les ailes avant, le mécanisme du toit et la barre de renfort à l'arrière ne sont que 3 exemples de l'utilisation de l'aluminium pour réduire le poids de la MX-5.

C'est la façon de faire SKYACTIV et j'adore ça. Couper dans le gras est une stratégie souvent employée en course automobile afin de maximiser le rapport puissance/poids. D'ailleurs, la MX-5 aura sa propre série de course en 2016. 

6 secondes, 6 rapports
Je viens d'effleurer le sujet de la puissance et, croyez-moi, la Mazda MX-5 2016 possède suffisamment de chevaux et de couple pour combattre sa faible inertie et générer du momentum. Entre bonnes mains, elle peut atteindre 100 km/h en un peu plus de 6 secondes, ce qui est remarquable.

Pour contrôler la puissance, Mazda a tout simplement pris la boîte manuelle à 5 rapports et greffé un 6e rapport. Toutes les fourchettes se trouvent du même côté de façon à limiter le nombre de pièces mobiles. Résultat : une manipulation plus facile du levier de vitesses et des changements de rapport plus fluides. Notons par surcroît que la position de conduite révisée de la MX-5 aligne les pédales avec le conducteur pour faire du talon-pointe un jeu d'enfant. Grâce à tous les éléments que je viens de vous mentionner, l'expérience de conduite devient divine. 

En passant, la Mazda MX-5 de 4e génération est définitivement plus rapide que la précédente, même si la sensation à l'accélération est un peu la même. 

La beauté du châssis
Un autre aspect de la conduite qui m'a impressionné est la direction. On la sent trop assistée à basse vitesse, certes, mais elle s'alourdit rapidement et progressivement pour devenir idéale à plus haute vitesse. Sa précision est digne d'un scalpel et sa communication, intuitive. Quelques kilomètres sur les routes sinueuses au nord-ouest de Hollywood ont suffi pour dissiper mes craintes non fondées par rapport à la maniabilité.

Calme et confortable, efficace et envoûtante, la Mazda MX-5 2016 est le fruit d'un design à la fois simple et complexe. Sa conduite décontractée sur la route et ses aptitudes renversantes sur la piste démontrent qu'il est possible de tout avoir avec un roadster. 

NC versus ND
Avant mon départ et après mon retour de la Californie, j'ai conduit une vieille MX-5 GS à 6 rapports pour redécouvrir le caractère de la voiture et mettre les choses plus en perspective. Parmi les différences les plus notables, il y a la position de conduite : avec la NC, j'avais l'impression d'être assis sur la voiture; avec la ND, je me sens assis dedans.

Par ailleurs, si la Mazda MX-5 2016 pèse officiellement 176 livres (80 kilos) de moins que l'ancienne génération, on croirait plutôt qu'elle a perdu 400 livres! La voiture obéit à toutes nos commandes plus rapidement et avec plus de conviction, tel un go-kart, mais sans nous brasser la cage. 

Mazda a réussi ce qui était quasiment impossible avec un bolide qui ne s'adresse pourtant pas au grand public. Les réglages et le tempérament de la nouvelle MX-5 sauront satisfaire les adeptes de simples balades comme les mordus de circuits. En effet, malgré son potentiel de performance, elle fournit un excellent confort. Les sièges jouent un grand rôle, eux qui soutiennent très bien le corps, et la position de conduite est presque parfaite (sachez que la colonne de direction n'est toujours pas télescopique).

Attendez encore un peu si vous pouvez
Les 2 exemplaires de Mazda MX-5 GS 2016 que j'ai essayés lors du lancement médiatique comprenaient l'ensemble Sport (jantes BBS, freins Brembo, sièges Recaro chauffants, etc.) qui sera disponible en début de 2016 pour l'année-modèle 2017. Je peux vous dire que les gros étriers et les grosses plaquettes n'ont jamais failli à la tâche pendant que je roulais à fond au cœur de la forêt nationale d'Angeles. Si j'achetais une MX-5, j'opterais certainement pour cet ensemble.

Vous en voulez une?
Bien sûr que oui! Pour la majorité des acheteurs de MX-5, il n'y a pas d'alternative. Ils la veulent et rien d'autre. Des modèles sport comme la Volkswagen GTI, la Subaru BRZ, la Chevrolet Camaro, la Ford Mustang et la MINI Cooper ne procurent pas les mêmes sensations. 

Enfin, si vous croyez que la MX-5 est un char de filles, détrompez-vous : 70 % des propriétaires sont des hommes, surtout dans la cinquantaine. De plus, entre 45 % et 50 % choisissent la version GT, 20 % se contentent d'une GX de base et 40 % préfèrent leur MX-5 avec une boîte automatique.

Mazda MX-5 2016
Mazda MX-5 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :M.St-Pierre
2016 Mazda MX-5 pictures