Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda MX-5 : le roadster dont on se souviendra longtemps

Mazda MX-5 : le roadster dont on se souviendra longtemps

Du pur plaisir depuis 1990 Par ,

Photo : S.D'Amour
2016 Mazda MX-5 GT (FR)

Je ne suis pas un homme d’affaires, mais je sais que les compagnies les plus populaires sont celles qui nous offrent les produits et les services que nous désirons, que ces produits en viennent à se forger une solide réputation et que leur succès finit par atteindre un niveau extraordinaire. Je pense au Big Mac de McDonald’s, au café moka blanc au caramel salé de Starbucks, au iPhone d’Apple, aux bas prix de Walmart, etc. 

Si les compagnies en question veulent survivre et prospérer, elles doivent apporter des améliorations de temps à temps. Bien sûr, des erreurs de parcours sont inévitables (le Pepsi clair, ça vous dit quelque chose?), mais il arrive qu’un produit évolue pour le mieux sans jamais commettre de faute. 

La Mazda Miata est un parfait exemple. D’ailleurs, ce n’est rien de moins que la perfection que visaient les designers et les ingénieurs en développant l’originale. Voilà pourquoi cette voiture a très peu changé en plus de 25 ans, du moins en termes de philosophie et de configuration.

De NA à ND
Après mon essai d’une MX-5 25e anniversaire l’automne dernier, j’en suis arrivé à la conclusion que ce roadster était irremplaçable. Toutefois, j’ai changé d’avis après qu’on m’ait offert de comparer la toute nouvelle Mazda MX-5 2016 de 4e génération (ND) à un exemplaire 2015 de la 3e (NC). Conduire ces 2 modèles successivement est la meilleure façon de comprendre tout le travail effectué par Mazda. 

Pour le plaisir, j’ai demandé à un collègue de bureau d’apporter sa Miata de 2e génération (NB) qu’il a modifiée pour rouler en piste. J’aurais aussi pu avoir une Miata originale (NA), mais l’exemplaire que j’ai déniché avait passé beaucoup de temps dans un entrepôt et sa batterie était morte. Qu’à cela ne tienne, j’allais me régaler.

Je dois vous dire que j’ai déjà conduit une NA dans les environs du circuit Mazda de Laguna Seca – une expérience magique. Cette journée-là, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’essayer la Miata Mazdaspeed NB qui se trouvait sur place. J’ai par la suite essayé des versions Mazdaspeed de la NC en 2004 et 2005. Aujourd’hui, ces machines sont extrêmement rares à se procurer.

NB : Notez bien cette « méchante » Miata
Pour ce nouveau match comparatif, j’ai commencé avec la Miata NB de mon collègue. Bien qu’elle ne soit pas identique à ce qu’elle était à sa sortie de l’usine, cette voiture représente très bien ce que des milliers de propriétaires font avec la leur : la préparer pour des journées de roulage sur circuit. Elle conserve en même temps tous les attributs qui la rendent excellente au départ. Ses 2 plus gros changements sont un bruit d’échappement plus prononcé de même qu’une suspension plus ferme qui élimine le roulis de caisse et la certaine souplesse qu’on associe normalement à la Miata/MX-5. Il en résulte une maniabilité encore plus précise qu’on ne peut apprécier pleinement que sur une piste.

Grâce à ladite suspension (en tout cas, plus que la légère hausse de puissance du moteur modifié), on peut attaquer les virages plus rapidement. Confiée à des mains habiles, cette Miata paraîtra beaucoup plus vite que la version de série. On ne parle plus d’un simple roadster pour se la couler douce, mais plutôt d’un bolide de grand tourisme pour ceux et celles qui adorent se lancer à l’assaut des routes de campagne et des cols montagneux. 

NC : l’autobus des Miata
En termes de gabarit, la nouvelle ND ressemble à la NB. Entre les 2, la NC a l’air nettement plus grosse. D’ailleurs, les différences entre NC et ND sautent aux yeux. La Miata a toujours été réputée pour son habitacle étroit et enveloppant; si l’on admet que la NC nous va comme un gant, alors la ND se porte comme un condom, si vous voyez ce que je veux dire.

Dans la première, ma palette de casquette se trouve à quelques centimètres du cadre du parebrise, alors que dans la seconde, l’écart se compte en millimètres. Par surcroît, on est assis plus bas et plus près du centre, dans un décor résolument plus moderne que celui de la génération précédente – une bonne nouvelle pour les amateurs de technologie.

Ceci étant dit, la conduite est tout ce qui importe vraiment. La Miata NC raffole de la route. Sa direction est bien aiguisée, sa réponse d’accélérateur est bonne, ses freins sont dociles et son roulement est confortable. Malgré sa plus grande souplesse, le plaisir au volant demeure grand.

J’aime la NC depuis mon essai d’une MX-5 Limited 2006 qui s’avérait être le tout premier exemplaire produit. Dans un essai comparatif de voitures sport compactes à moteur de 2,0 litres il y a quelques années, elle faisait face à de solides adversaires, mais en dépit de sa puissance plus faible et de son âge plus avancé, nous l’avons finalement placée en milieu de classement. Voilà qui en dit très long à son sujet! 

ND : Tout simplement meilleure
Aussi bonne que soit la NC, la nouvelle génération la surclasse à pratiquement tous les niveaux. Le design reste une affaire de goût personnel, mais personne ne peut nier la réponse d’accélérateur rapide, le châssis remarquablement équilibré et le groupe motopropulseur fantastique.

Dès qu’on s’assoit au volant, on a l’impression que l’ancienne MX-5 était un autobus. La position de conduite et les commandes sont très révélatrices.

Les ingénieurs ont misé sur la légèreté et la vivacité dans tout : le levier de vitesses, le volant, les pédales, etc. Leur but était de créer un fonctionnement intuitif, télépathique et c’est réussi! La ND est une vraie boule d’énergie dans le corps d’une petite gymnaste; elle n’attend que les ordres du conducteur pour se déchaîner. Très peu de sensations sont aussi grisantes que celle-là.

Quelle est la meilleure génération de la Miata/MX-5?
La Mazda MX-5 2016 représente un point culminant. Impossible de reprocher quoi que ce soit à l’originale par contre, car elle a donné naissance à une famille incroyable et c’est elle qui restera toujours la référence pour les MX-5 à venir. Si je devais personnellement classer toutes les générations, ça donnerait ceci :

1. NA
2. ND
3. NB
4. NC

Je pense que Mazda a compris que la 3e génération n’était pas tout à fait à la hauteur des autres. Elle a donc fait ses devoirs et est revenue en force avec une 4e génération exceptionnelle. Il s’agit définitivement de l’une des meilleures voitures au monde. 

J’ai déjà écrit beaucoup de choses à propos de la nouvelle MX-5 et je vais continuer à en écrire. En plus de mes premières impressions, j’ai détaillé quelques-uns de ses faits saillants et même énuméré les 10 aspects que je préfère chez elle. Avant de terminer cet article, j’aimerais vous partager la liste des modifications à la Miata NB de mon collègue. Les voici :

Châssis :

  • Suspension Ground Control (Koni Race + Eibach ERS)
  • Bagues de suspension Mazdaspeed
  • Barre stabilisatrice avant de plus grand diamètre
  • Roues Konig Dial-in 15”x9” 
  • Pneus Hankook RS3 P225/45R15

Moteur :

  • Système d’admission d’air frais AEM
  • Tuyau d’échappement de 2,5"
  • Supports de moteur en uréthane
  • Bagues de levier de vitesses en cuivre

Freins :

  • Disques d’origine
  • Plaquettes Carbotech XP-8

Sécurité :

  • Protection antitonneau Hard Dog
  • Harnais à 6 points
  • Siège de course OMP ARS pour le conducteur
  • Siège Sparco Sprint pour le passager
Mazda MX-5 2016
Mazda MX-5 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :S.D'Amour
2016 Mazda MX-5 pictures