Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz TecDay : un plan pour le futur de l’automobile

Mercedes-Benz TecDay : un plan pour le futur de l’automobile

Essence, diesel, hybride, hydrogène et électrique font tous partie du plan Par ,

L’événement « Mercedes-Benz TecDay » qui s’est récemment tenu à Stuttgart, en Allemagne, nous a donné un aperçu de ce que nous réserve la marque à l’étoile d’argent en matière de technologies motrices. Nous avons entre autres appris comment le fabricant voit l’essence et le diesel dans un monde où une faible consommation et de faibles émissions sont plus importantes que jamais. 

Mercedes-Benz nous a même fait une annonce-surprise qui a de quoi retenir l’attention du plus blasé des défenseurs de l’environnement. 

L’essence et le diesel restent à l’avant-plan
Commençons par ce que tout le monde savait : l’essence et le diesel ne sont pas sur le point de disparaître. Bien que le second ait très mauvaise presse ces temps-ci, Mercedes-Benz réitère son engagement à produire des moteurs diesel. Après tout, ce n’est pas comme si le scandale de Volkswagen allait ruiner toute la planification de produits menée depuis des années. D’ailleurs, on nous a dit que certaines solutions déjà employées pour assainir les émissions de diesel ― les filtres à particules, plus spécifiquement ― seront bientôt appliquées aux modèles à essence dans le but de respecter les normes européennes de plus en plus strictes.

Ce n’est pas surprenant que Mercedes-Benz désirer continuer à travailler sur le moteur à combustion interne pendant encore « plusieurs décennies » (selon ce qu’affirment ses porte-paroles). Par contre, la manière dont le constructeur entend demeurer compétitif face aux technologies alternatives émergentes a de quoi étonner. La grande nouveauté ici consiste à intégrer un système électrique de 48 volts dans l’ensemble des véhicules de la gamme au cours des prochaines années.

48V > 12V
Il faut savoir que la vaste majorité des véhicules à l’heure actuelle utilisent un système électrique de 12 volts pour démarrer et faire fonctionner plusieurs composantes comme le climatiseur et la radio. Les voitures hybrides, d’un autre côté, doivent combiner un système à très haut voltage (des centaines de volts) avec le système électrique de base afin d’alimenter leurs moteurs électriques et batteries de grande capacité.

Un système électrique de 48 volts représente toutefois un juste milieu. Voyez-vous, c’est à partir de 60V que les coûts de développement pour une voiture explosent en raison des normes et des exigences associées à un tel niveau de transmission électrique. À 48V, Mercedes-Benz arrive à employer un système de freinage régénérateur, une meilleure batterie et un démarreur beaucoup plus puissant capable de fournir une propulsion électrique quand on roule à basse vitesse.

En adoptant un circuit de 48V, la compagnie pourra transformer chacun de ses modèles en un véhicule hybride « léger », c’est-à-dire qui peut éteindre son moteur thermique en décélération, se fier sur son moteur électrique tant pour maintenir une partie de son élan que pour relancer le processus de combustion et charger le système à l’aide de l’énergie récupérée au freinage. C’est une façon de faire novatrice qui brouille la ligne entre voitures hybrides et non hybrides ― un exemple qui sera sans doute suivi par plusieurs autres marques en quête d’une plus grande efficacité énergétique.
 
Hybrides et piles à combustible
Bien entendu, la stratégie d’électrification des véhicules de Mercedes-Benz ne se limite pas à ça. Sa gamme de modèles hybrides rechargeables prendra de l’expansion et inclura aussi une mise à jour de la S 550e visant à permettre une autonomie de 50 kilomètres en mode électrique. 

N’oublions pas le développement des piles à combustible, qui demeure en périphérie des efforts technologiques verts du géant allemand. Elles tardent encore à connaître leur essor, surtout ici en Amérique du Nord où les stations de remplissage d’hydrogène et la disponibilité des véhicules sont extrêmement limitées, mais Mercedes-Benz ne compte pas abandonner (ni Honda, Toyota ou BMW, d’ailleurs).

Une Mercedes 100 % électrique s’en vient!
L’avenir de l’hydrogène est certes intrigant, mais nous avons eu droit à une annonce inattendue qui m’excite davantage : la venue d’une plateforme de véhicule 100 % électrique de prochaine génération. Une maquette de la batterie et du moteur électrique en format réel était justement sur place lors de l’événement et on nous a mis au défi de deviner dans quel véhicule le tout irait en premier (d’une longueur d’environ 130 centimètres, un VUS ou une berline intermédiaire m’apparaît le plus probable). 

Parmi les détails qu’on nous a révélés, le plus intéressant est une autonomie de quelque 500 kilomètres avec une pleine charge de la batterie ― de quoi concurrencer directement la Tesla Model S. Mercedes-Benz promet que son concept de véhicule électrique est modulaire et polyvalent, autrement dit, applicable à plusieurs classes de modèles. Nous commencerons à en voir les fruits d’ici 2020. 

Est-ce que Mercedes-Benz changera la donne dans le marché des voitures électriques? L’avenir nous le dira, mais je gagerais certainement un vieux 2$.

Une transition graduelle
Avec une telle diversité de technologies et un tel éparpillement des ressources, la compagnie n’aurait-elle pas plutôt avantage à investir ses milliards de dollars dans un seul domaine ― disons les véhicules 100 % électriques ― afin d’obtenir des résultats plus rapidement? Dans les faits, il est beaucoup plus sensé de continuer à améliorer les moteurs que les gens utilisent déjà dans la vie de tous les jours (essence et diesel) tout en effectuant graduellement la transition vers une gamme composée entièrement de modèles hybrides et électriques.

Mercedes-Benz ne tournera pas le dos à 130 années de développement automobile sur un coup de tête. Elle comprend très bien la réalité du transport d’aujourd’hui et de demain et elle se donne des moyens et un échéancier avec lesquels elle est bien à l’aise et confiante de réussir. 

Photos :B.Hunting
Photos du Mercedes-Benz TecDay 2016