Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Michelin produira des pneus sans air durables

Michelin produira des pneus sans air durables

Michelin est le manufacturier de pneus le mieux coté dans la dernière étude de J. D. Power and Associates Par ,

Michelin est le manufacturier de pneus le mieux coté dans la dernière étude de J. D. Power and Associates

Une journée seulement après s'être vu décerné le titre de meilleur manufacturier de pneus selon l'Étude des consommateurs sur l'équipement de pneus original de J.D. Power and Associates, le Français Michelin a entrepris le développement d'un nouveau pneu sans air révolutionnaire.

L'air compressé est et a toujours été l'épine dorsale de l'industrie du pneu depuis que les tubes pneumatiques ou gonflables ont été inventés. L'origine de cette invention remonte même avant celle de l'automobile, dépendamment de celui qu'on considère son inventeur. La plupart accordent le mérite au vétérinaire écossais John Boyd Dunlop, qui a mis au point le premier tube pneumatique à usage pratique, soit pour des bicyclettes. Il en a reçu le brevet en 1888. Or, Robert William Thomson est celui qui a inventé le premier pneu en caoutchouc vulcanisé, ayant reçu quant à lui son brevet en 1845. Quoique son invention fonctionnait, elle demeurait trop coûteuse pour une utilisation à grande échelle.

Le pneu sans air, conçu spécifiquement pour résister aux dures conditions de route des marchés émergeants comme la Chine et l'Inde, ne crèvera pas - ou, si vous préférez, ne se dégonflera pas. À l'instar des constructeurs automobiles qui dévoilent des concepts lors de grands salons internationaux, Michelin a choisi son propre marché, c'est-à-dire à l'occasion du Mondial de l'auto de Paris, pour introduire son nouveau prototype de roue "Airless" et de pneu "Tweel" (contraction de l'anglais "tires" et "wheel"). La compagnie espère que ces deux produits seront prêts pour la vente d'ici environ 10 ans. Le Mondial de l'auto de Paris se déroule du 25 septembre au 10 octobre.

Les nouveaux pneus et les nouvelles roues, que Michelin veut rendre adaptables "aux motocyclettes, aux voitures et aux véhicules plus lourds", sont fabriqués à partir d'un élastique, ce qui signifie qu'ils absorbent les chocs plus facilement que des pneumatiques tout en permettant une conduite plus douce sur des surfaces accidentées.

"On parle d'une robustesse qui est spécialement conçue pour les marchés évoluant très rapidement, tels que la Chine et l'Inde, où les routes et les infrastructures ne sont pas aussi développées que les nôtres", a déclaré Didier Miraton, directeur de la recherche et du développement du Groupe Michelin.