Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mythe et réalité : l'alcootest

Mythe et réalité : l'alcootest

Par ,

Tel que rapporté par Alcosense

À la lumière de la récente condamnation de la légende du rugby JPR Williams pour conduite en état d’ébriété, où il a tenté de cacher son ivresse en mettant une pièce de monnaie sous sa langue, deux questions se posent : d’abord, pourquoi les gens prennent-ils le volant en s’imaginant qu’ils sont en état de conduire, et mettent ainsi la vie des autres en danger? Ensuite, quelles sont ces légendes urbaines, et y a-t-il des vérités scientifiques qui en justifient l’existence?

Faisons donc la lumière sur quelques-unes des légendes les plus courantes.

photo: Alcosense

1. Du café fort me permettra de rester vigilant et de me dégriser.
Seul le temps permet d’éliminer l’alcool de son corps. La caféine dans le café ne vous rendra pas votre vigilance ni votre jugement.

2. Les grands gabarits sont moins affectés par l’alcool.

Il est vrai que la masse corporelle peut influencer la vitesse à laquelle l’alcool est absorbé, mais on doit également considérer son métabolisme personnel, la quantité de repos qu’on a eu et la dernière fois qu’on a mangé.

3. Mettez un morceau de métal dans votre bouche, sucez une pièce de monnaie en cuivre.

Ce dernier mythe a eu la cote récemment, grâce au battage médiatique autour d’une légende sportive qui a tenté d’influencer les résultats d’un alcootest effectué au bord de la route.

Il a découvert que ça ne fonctionne pas!

4. Retenez votre souffle avant le test.
Cette technique aura l’effet opposé : votre haleine enregistrera un taux faussement élevé! C’est que la concentration d’alcool dans l’air des poumons augmentera, car l’air ne circule pas dans les poumons alors que votre sang, lui, continue toujours de circuler.

5. Provoquez votre hyperventilation avant le test.

L’échantillon de votre haleine sera réduit, mais les policiers ne sont pas dupes : c’est pourquoi ils vous parlent pendant quelques minutes avant le test pour s’assurer que vous n’avez pas l’occasion de le faire.

6. Rafraîchissez votre haleine à l’aide d’un vaporisateur buccal avant le test.
La plupart de ces produits ont une concentration très élevée de menthe, ce qui peut tromper l’appareil… et lui faire enregistrer un taux plus élevé!

7. Rotez

Les rots font remonter les liquides et/ou les gaz de l’estomac – y compris l’alcool – dans le tissu mou de l’œsophage et de la cavité buccale, où ils resteront jusqu’à leur dissipation.
Encore une fois, cette tactique risque de vous voir atterrir en prison!

8. Buvez beaucoup d’eau
Réservez l’eau pour votre gueule de bois.

Seul le TEMPS permet de réduire votre taux d’alcoolémie. On peut donc oublier tous les autres mythes, tels la douche froide, l’exercice, l’air frais, le vomissement, les pilules ou les remèdes maison.

Lors d’un récent entretien avec les médias nationaux, Hunter Abbott, directeur général d’Alco Sense, a donné le conseil suivant : « les alcootests sont à peu près infaillibles, et si vous avez trop bu vous ne pourrez éviter d’enregistrer un résultat positif. La meilleure solution pour quelqu’un qui a pris quelques verres, c’est de ne pas conduire. Il y aura toujours ceux qui essaieront de s’en sortir à l’aide de ces légendes urbaines. Mais les policiers ont tout vu, et s’ils soupçonnent que vous essayez une de ces tactiques, ils vous examineront de plus près. »