Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Carl Edwards à la conquête de Nashville

NASCAR: Carl Edwards à la conquête de Nashville

Par ,

Carl Edwards a renoué avec son ancien surnom "Carl de béton" avec une quatrième victoire en série Nationwide au Nashville Superspeedway, samedi.

Edwards, qui pilote une Ford Mustang, a vaincu son rival de la Coupe Sprint Kyle Busch par seulement .521 seconde sur l'ovale de béton de 1.33 mille.

Carl Edwards (Photo: Getty Images for NASCAR)

Le pilote avait remporté trois victoires de suite à Nashville en 2006-2007, mais n'avait pas remis les pieds dans le cercle des vainqueurs depuis.

« C'était en 2007? », a demandé Edwards. « C'est vraiment une longue période pour si mal performer à une piste. On aurait dit qu'on gagnait tout le temps ici. C'était trois de suite? Et puis soudain, on ne pouvait plus rien faire. C'était vraiment difficile. »

Edwards a mené 148 des 225 tours de la course, reprenant la tête à Busch avec seulement 35 tours à faire à l'épreuve. Il s'agissait d'une 31e victoire en carrière et d'une seconde cette année pour Edwards.

Deux autres pilotes de la Coupe Sprint ont terminé dans le top-4, Brad Keselowski prenant le troisième rang, puis Joey Logano, qui était parti en pôle, la quatrième place.

Ricky Stenhouse Jr. a été le meilleur pilote 'officiel' du championnat Nationwide avec une cinquième place. Il est maintenant à égalité avec Justin Allgaier à la tête du championnat de la série.

Edwards et Busch se sont échangé plusieurs fois la tête de la course à partir du 44e tour après avoir couru côte à côte pendant un certain temps.

« À la fin de la course, je donnais vraiment tout ce que j'avais », a déclaré Edwards. « J'étais excité au début de la course. Je pensais qu'on allait se bâtir une avance et que ce serait facile. À la fin de la course, j'avais les jointures blanches! J'ai travaillé fort pour retenir Kyle et Brad. »

« Je n'ai pas vraiment pu finir ce dépassement », a ajouté Busch. « Il était vraiment rapide. Je pouvais maintenir son rythme momentanément, mais pas sur tout un tour. C'était un bon spectacle. Brad n'était pas très loin derrière non plus. »

Le pilote natif de Toronto J.R. Fitzpatrick a par ailleurs fait ses débuts dans la Ford Go Canada. Parti 21e, il a rallié l'arrivée en 27e position, à quatre tours des meneurs.