Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Denny Hamlin est loin mais ne panique pas

NASCAR: Denny Hamlin est loin mais ne panique pas

Par ,

Bien que Denny Hamlin était le principal concurrent de Jimmie Johnson pour le titre de Coupe Sprint l'an dernier, il pointe à la17e place après quatre courses.

Mais cela ne l'inquiète pas pour le moment.

Le natif de Virginie indique : « En fait, je crois que c'est assez typique d'où nous nous trouvons à ce moment de la saison, peut-être mieux même ».

Denny Hamlin ajoute : « Nous avons manqué une belle opportunité à Bristol. Nous n'avons pas pu démontrer notre rythme à cette course. Après quelques tours en course, nous avons été pris dans un accrochage. Même si ça paraissait léger à la TV, cela a vraiment brisé plusieurs éléments à l'intérieur de la voiture et nous n'avons pas pu revenir. Il n'y avait pas assez de temps. C'est un peu décevant car nous sentions que nous avions une des meilleures voitures du weekend. À ce moment de la saison, il faut simplement essayer d'avoir le plus de régularité possible. Nous avons eu des hauts et des bas, c'est assez classique chez nous en début de saison ».

Denny Hamlin pris dans un accrochage à Bristol - Photo: Nascar

La première des choses pour Hamlin est de garder une attitude positive et de se concentrer sur les performances.

Denny Hamlin déclare : « Je veux dire que nous ne sommes pas dans un mouvement de panique ou autre chose du genre à ce niveau. C'est un peu différent car en fait j'ai 40 points de retard, je crois. Je prends du recul et je me dis 'Ok c'est environ 140 points de retard selon l'ancien système de points'. Je relativise tout ça, cela me permet de savoir où je dois me trouver et ce que je dois faire pour me positionner dans la Chase ».

Le pilote regarde surtout vers Martinsville « son circuit » la semaine prochaine, là où il reste sur trois victoires d'affilée.

Denny Hamlin remarque : « Le course du printemps à Martinsville semble toujours être notre rampe de lancement pour la saison. Chaque fois que nous souffrons lors des quatre, cinq premières courses, Martinsville arrive en cinq ou sixième position dans l'année, et c'est notre moment dès que nous y arrivons. Je me souviens combien j'ai dû batailler pour remporter ma première victoire là-bas. Je vais simplement essayer de continuer de gagner ».