Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: En souvenir de Jim Hunter

NASCAR: En souvenir de Jim Hunter

Par ,

Un texte de Leon Switzer

Jim Hunter, le vice-président aux communications NASCAR, est décédé vendredi, suite à une longue [link bataille avec le cancer. Il était âgé de 71 ans et avait travaillé pour NASCAR durant plus de 40 ans.

photo: Leon Switzer/Totalphoto.ca

« Jim Hunter était un des grands du NASCAR », a déclaré Brian France.

« Pendant plus de 40 ans, Jim a aidé à bâtir l’histoire du NASCAR. Il aimait le sport, mais encore plus ses artisans. C’est peu dire que tout le monde qui travaille en NASCAR le considérait comme un ami. Jim sera pour toujours dans nos cœurs. Nos plus sincères condoléances à la famille. »

J’ai eu le plaisir de rencontrer Monsieur Hunter et d’assister à un de ses discours lorsque j’ai couvert les cérémonies d’introduction du temple de la renommée du NASCAR pour Auto123.com.

Toujours professionnel, Jim a touché beaucoup de gens dans sa vie, des amateurs aux pilotes. « Jim était un homme unique et talentueux qui ne pourra être remplacé. Il était un grand ami et un mentor pour bien des gens dans ce sport », a continué le président NASCAR Mike Helton.

« C’est un triste jour pour la famille de Jim et la famille du NASCAR. Son influence demeurera intacte à travers tous ceux qu’il a su toucher au cours de sa vie », a-t-il ajouté.

J’ai passé la matinée à regarder mes milliers de photos, essayant de retrouver la dernière que j’aurais eu la chance de prendre de Jim; afin d’identifier la dernière fois où je l’avais vu. J’ai fini par les retrouver.

Juan Pablo Montoya a remporté la pôle samedi, au AMP Energy 500, à Talladega! Nous avons parlé de Jim après la séance.

« C’était tellement une bonne personne. Il va tellement me manquer! Je suis content de décrocher la pôle, en sa mémoire », m’a dit le pilote colombien.

Je garderai toujours précieusement cette image prise de Jim sur le podium de la cérémonie du temple de la renommée. Je présume qu’ils sont déjà en train de préparer sa place bien à lui, à Charlotte, en Caroline du Nord.