Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Jimmie Johnson en gagne une première à Bristol

NASCAR: Jimmie Johnson en gagne une première à Bristol

Par ,

Jimmie Johnson a gagné sa première course en carrière à Bristol, une 50e au total en Coupe Sprint. Kurt Busch, qui a dominé la course, menant 275 tours, a dû se contenter du second rang.

Ironiquement, il s’agissait d’une première victoire pour Johnson à Bristol, lui qui est maintenant 10e au chapitre du plus grand nombre de victoires en Coupe Sprint, à égalité avec Junior Johnson (à qui il n’est pas apparenté) et Ned Jarrett.

Kurt Busch a mené la majeure partie de cette course qui n’a été que partiellement ralentie par la pluie. Malheureusement pour lui, il n’était pas sur la ligne extérieure lors de la dernière relance avec dix tours à faire.

Johnson n’a eu besoin que de trois tours pour remonter de la sixième à la première place, ayant bénéficié de l’avantage de la ligne extérieure.

L’amertume était notable sur le visage de Busch. « C’est frustrant de perdre pour une ligne de course. La victoire était dans la poche et puis non. On aurait mieux fait de perdre une position dans les puits que de partir sur la ligne intérieure. J’y ai mis tout ce que j’avais aujourd’hui, et on a perdu.

« Le plus dur c’est de perdre au profit de la 48 (Johnson). N’importe quelle autre des 41 voitures me fait moins mal que de perdre à la 48. Je pensais qu’on les avait enfin battus. Le sort en a voulu autrement », a conclu Busch.

Un seul gros accident à rapporter durant l’épreuve : 13 voitures ont été impliquées alors que Greg Biffle, qui a finalement terminé quatrième, a poussé son ancien coéquipier Mark Martin dans le mur de béton.

« Je prenais l’extérieur de Biffle et il est juste apparu. J’étais sur les freins, mais nous nous sommes touchés et j’ai vu qu’il allait me pousser à l’extérieur », a commenté Martin.

Tony Stewart a pris le troisième rang de cette course qui était la dernière des ailerons de la Voiture de Demain. Dorénavant, les voitures retrouveront les anciens ailerons verticaux. Plusieurs pilotes en ont agréablement fait l’essai cette semaine, à Martinsville.

Johnson demeurera le grand vainqueur de cet épisode des ailerons appelés à disparaitre. En 93 courses, il a visité le Cercle des Vainqueurs à 22 reprises contre 13 pour Kyle Busch et 11 pour Carl Edwards.