Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Jimmie Johnson met fin à 21 courses sans victoire au Kansas

NASCAR: Jimmie Johnson met fin à 21 courses sans victoire au Kansas

Par ,

Jimmie Johnson remporte une victoire importante et se replace dans la « Chase », alors que l'on doutait du quintuple champion de Coupe Sprint.

Grâce à sa deuxième place à Dover et sa victoire écrasante au Kansas, même s'il partait 19e, Johnson fait taire les « experts » qui le voyaient incapable de décrocher un sixième titre.

Alors que le moteur de Jeff Gordon explosait dans le tour 265, Jimmie Johnson contenait les assaults de Kasey Kahne lors de la relance. Kahne termine deuxième à 0.548 seconde d'une course qui a finalement duré 272 tours au lieu des 267 prévus.

Cette victoire met fin à une série de 21 courses, la plus longue série sans victoire de Johnson. C'est sa deuxième victoire de la saison, la 55e de sa carrière. Jimmie Johnson se retrouve à égalité avec Rusty Wallace et se positionne huitième dans la liste des pilotes ayant remporté le plus grand nombre de victoires en NASCAR. C'est aussi la 199e victoire pour l'équipe Hendrick Motorsports (HMS).

Jimmie Johnson NASCAR Kansas Chevrolet HMS
Jimmie Johnson gagne au Kansas. (Photo: nascar.com)


Carl Edwards est aussi l'auteur d'un formidable retour. Il termine cinquième après un mauvais début de course, et se replace pour la « Chase » à un point de Kevin Harvick, qui a terminé sixième.

Carl Edwards déclare « Je n'arrive pas à croire que je suis cinquième. Je me sens comme lors d'une victoire. C'est le mieux que nous pouvions faire, la voiture était incapable de gagner aujourd'hui et je suis très fier de mes gars qui ont fait les meilleurs ajustements ».

Jimmie Johnson met fin à une mauvaise série « Nous avons été proches, mais chaque fois ça n'arrivait pas. J'ai fait des erreurs. Il y a eu des problèmes dans les puits, plein de choses sont allées mal. Et puis il y a plusieurs deuxièmes places qui auraient dues être des victoires ».

Kasey Kahne, qui rejoindra HMS l'an prochain, pilote la Red Bull Toyota et explique : « Jimmie avait la voiture à battre tout au long de la journée. Je savais qu'il allait être rapide pour la relance et c'était le cas. C'est comme s'il était passé avant que je m'y attende, je pensais le voir un tout petit peu plus tard. Lorsqu'il est parti, j'ai enfoncé l'accélérateur un peu trop agressivement et j'ai fait patiner les roues, du coup j'ai relâché pour réaccélérer ».

Jimmie Johnson explique son départ « Je me suis juste assuré de prendre la ligne qui n'était pas sale ».

Parti 12e, Brad Keselowski a aussi souffert en début de course, mais il termine troisième de la course et se classe quatrième au classement provisoire.

« Nous pouvions faire entre trois et cinq aujourd'hui et finalement nous ramenons une troisième place, je suis fier de ces efforts. Kasey était vraiment bon sur la fin », affirme Keselowski.

Johnson a mené 197 tours en tout et a compté jusqu'à 12 secondes d'avance sur Tony Stewart à un moment. Stewart termine 15e après avoir manqué un ravitaillement, en glissant dans les puits, ralongeant son arrêt.

Revenu quatrième au classement de la « Chase », la frustration de Johnson en début de compétition se transforme en joie.

La neutralisation en fin de course avait annulé tous les écarts et Jimmie Johnson s'écrit : « Tout ce que je voulais voir, c'était le drapeau blanc. Ça devenait long sur la fin ».