Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Quand la politique s'en mêle...

NASCAR: Quand la politique s'en mêle...

Par ,

Quand le Président des États-Unis vous invite à assister à une réception, c'est une proposition qui ne se refuse pas. Pourtant, cinq pilotes NASCAR invités à une soirée ont poliment décliné l'offre. Et cela a créé un chaos politique...

NASCAR a publié un communiqué de presse indiquant que le Président Barack Obama allait rencontrer le 7 septembre le quintuple champion de la Coupe Sprint, Jimmie Johnson ainsi que Kyle Busch, Jeff Gordon, Denny Hamlin et Clint Bowyer.

Carl Edwards, Kevin Harvick, Tony Stewart, Greg Biffle et Kurt Busch ont affirmé qu'ils avaient déjà d'autres activités de prévues à leurs agendas.

Mais regardons les choses calmement. NASCAR a besoin de ces activités qui sont médiatiquement très populaires. Du même coup, le Président des États-Unis a lui aussi besoin de nouvelles positives comme de celle-là.

Mais le fond de la question est de savoir pourquoi un tel événement a lieu alors qu'il n'y a aucune nouvelle à dévoiler et que le champion de la Coupe Sprint 2011 n'est pas encore connu ?

Je n'ai aucune explication à donner, à l'exception qu'il doit s'agir d'un coup publicitaire. C'est déjà survenu dans le passé. Cela rapproche le Président des amateurs de NASCAR. À l'approche des élections, cela ne peut pas faire de tort.

Mais il y a des choses à savoir :

• Aux États-Unis, on dit qu'on doit respecter les invitations du Président, même si vous n'êtes pas de la même allégeance politique. Alors les cinq pilotes qui ont décliné l'invitation se feront certainement demander la question à savoir qu'est-ce qui était si important à leur agenda pour refuser l'invitation du Président ?

• C'est une tempête dans un verre d'eau.

• Tous auraient dû attendre après la course finale à Homestead. Alors le champion aurait été invité à la Maison Blanche et les médias auraient eu une véritable nouvelle à se mettre sous la dent.