Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Le Daytona International Speedway sera repavé

NASCAR: Le Daytona International Speedway sera repavé

Par ,

Après un Daytona 500 retardé de deux heures pour réparer un trou dans la chaussée en 2010, il a été décidé que le Daytona International Speedway sera repavé après la prochaine course NASCAR en juin en vue de l'édition 2011 du Daytona 500.

« Nous ne prendrons pas de risques que ce qui s’est produit cette année se répète l’an prochain », a indiqué les dirigeants du circuit.

Le DIS avait été partiellement humilié par un délai interminable afin de réparer une chaussée qui s’affaissait en février dernier. Des spectateurs avaient été filmés quittant la piste et les télédiffuseurs avaient remarqué que bon nombre de téléspectateurs avaient changé de chaîne pour de bon.

La piste, qui a été inaugurée en 1959, n’a été repavée qu’en 1978. Les averses de 2010 avaient causé une détérioration sévère de la piste causant à son tour les effondrements vus lors du Daytona 500. Les organisateurs espèrent que ce nouveau pavé sera plus résistant aux intempéries.

Dale Earnhardt Jr, encore perçu comme le pilote le plus populaire du plateau était heureux de la nouvelle. « Cette surface est vraiment amusante, mais elle se fait désuète. Ce sera bien mieux d’avoir une nouvelle surface sur laquelle la météo peut s’acharner! C’est la piste la plus importante du calendrier, je suis content qu’elle se voie offrir un bon déridage. »

Le vainqueur du Daytona 500 2010, Jaimie McMurray, ajoute : « Cette piste est reconnue pour être difficile à cause des bosses dans les virages deux et quatre, notamment. Les batailles en piste seront différentes maintenant que la surface sera plane. On devrait voir plus de voitures à trois de larges puisque ce sera moins dangereux de perdre le contrôle. »

Les travaux devraient être terminés le 1er janvier 2011. Ils débuteront en juillet, après la course de 400 miles NASCAR. Les détenteurs de billets de saison qui renouvelleront leur abonnement recevront un morceau de l’ancien pavé sous forme de presse-papier en mémoire de cette surface appelée à disparaître.