Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Le dernier jaune pour cause de débris fait toujours débat dans les équipes

NASCAR: Le dernier jaune pour cause de débris fait toujours débat dans les équipes

Par ,

Le dernier jaune pour cause de débris sur la piste aurait pu briser les espoirs de victoire de Denny Hamlin au Michigan 400 dimanche dernier.

Au moment du drapeau jaune, son avance était telle qu'il aurait pu aller chercher un hamburger au service au volant et reprendre sa position en tête.

Lorsque le dernier jaune est apparu à 17 tours de la fin, plusieurs pilotes et spectateurs disaient ne jamais avoir vu les débris.

"Nous avions une sixième place avant que les officiels brandissent le jaune pour regrouper le peloton et cela nous coûte notre place," explique Carl Edwards qui a terminé 12e.

Denny Hamlin faisait la remarque suivante : "C'est du show business, je le comprends. Non, je n'ai pas vu de débris, si c'est ce que vous me demandez. J'veux dire, on voit la même chose chaque semaine. Je ne dis pas que je l'accepte, mais que peut-on y faire ?"

D'un autre côté plusieurs spectateurs disent avoir vu les débris sur les images de la chaîne TNT qui couvrait l'événement.

Le NASCAR clos le sujet en indiquant que la sécurité passe avant tout.

Mike Helton, président du NASCAR, est venu déclarer sur la chaîne Speed TV : "C'était une intervention pour cause de débris. Je ne suis pas certain ce qu'il y a derrière votre question... et j'ai entendu beaucoup de commentaires après la course. Le fait est qu'il y a drapeau jaune... peu importe si c'est le 10e tour ou le 190e sur 200, notre premier souci est la sécurité des pilotes."

Il décrit également le processus qui permet de suivre les conditions de piste aux officiels. "Durant un événement, nous recevons de nombreuses informations — quelquesfois de la part des pilotes, quelquesfois de la part de nos observateurs autour du circuit, quelques fois cela vient de nos 18 ou 20 caméras auxquelles nous avons accès dans la tour de contrôle de l'événement."

Mike Helton poursuit : "Lorsqu'une personne parle de "débris", voici comment réagit le NASCAR. "Lorsque quelqu'un parle de débris, qui peut être de l'huile suite à une casse-moteur ou des morceaux plus évidents suite à un accident... si quelqu'un nous parle de morceaux de débris, la plupart du temps, on peut valider si cela est vrai ou pas, et si ça l'est, on peut savoir ce que c'est, en se servant des outils dont je viens de parler."

Encore une fois Mike Helton appelle à la sécurité, "S'il y a le moindre doute, nous mettons un jaune. Si nous voyons quelque chose sans vraiment pouvoir dire ce que c'est, nous nous rangeons du côté de la sécurité. Mais lorsque l'on effectue une intervention pour cause de débris, il y a forcément toujours quelque chose. Plusieurs fois, on nous a dit qu'il y avait des débris sur la piste, et finalement on ne les trouve nulle part."

Finalement, que les observateurs aient vu des débris ou pas lors de ces derniers tours, les interventions de la part du NASCAR pour cause de débris font partie de la course.