Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Ryan Newman en pôle au New Hampshire

NASCAR: Ryan Newman en pôle au New Hampshire

Par ,

Ryan Newman est en train de se bâtir une solide réputation de vainqueur au New Hampshire Motor Speedway. Lui qui avait remporté, en s'élançant de la pôle, l'épreuve du mois de juillet disputée au même endroit, est en voie de répéter l'exploit.

Newman a eu le meilleur sur ses adversaires, malgré une interruption de 45 minutes causée par la pluie. Il s'est mérité la pôle avec un tour à 217,26 km/h de moyenne. Mais ce n'est pas sa pointe de vitesse dont on parlait le plus au terme des qualifications.

Les cinq pilotes qui n'avaient pas encore enregistré de temps au moment de l'averse attiraient encore plus d'attention. Tout a commencé quand on a demandé à Juan Pablo Montoya de prendre la piste.

Malgré la pluie, les officiels NASCAR ont donné le feu vert au Colombien. Ce dernier a pourtant refusé de coopérer. « Envoyez plutôt Jimmie [Johnson], il est plus brave que moi », a-t-il rétorqué. Comme de fait, le quintuple champion a aussi refusé de s'aventurer sous la pluie.

Pour les organisateurs, il n'était pas question de s'attarder indéfiniment, puisqu'on avait promis aux amateurs une course de la série K&N East immédiatement après les qualifications de la Série Sprint.

Devant l'obstination des cinq lascars, les officiels n'ont eu d'autre choix que de demander qu'on sèche la piste, et d'accuser le retard conséquent.

« En 10 ans, je ne me rappelle pas avoir vu autant d'agitation pour quelques gouttes. Cette averse a vraiment compliqué les choses, résumait Newman qui a su tirer son épingle du jeu à merveille. D'un autre côté, poursuit-il, il est vrai que les pilotes ont le droit de réclamer une piste sèche pour se qualifier. »

« Sinon ce serait injuste, que certains aient une piste trempée et d'autres non. Alors je comprends que Jimmie se soit prévalu de ce droit. La piste était sèche quand mon tour est venu, je ne sais pas si j'en ai tiré un avantage. Je considère avoir été sur un pied d'égalité avec ceux qui sont passés avant moi. »

Les pilotes Red Bull Kasey Kahne et Brian Vickers ont pris les deuxième et troisième rangs respectivement.

Kahne (216,88 km/h) a momentanément occupé la première place. Il aurait aimé s'élancer plus tôt, mais son chef d'équipe l'en a empêché. « Quand les trois premiers ont refusé de prendre la piste, j'ai voulu saisir ma chance, mais Kenny [Francis] m'a retenu. À coup sûr, si je ne l'avais pas écouté je me serais planté dans le décor. »

Lorsque Montoya a finalement obtempéré, il n'a pas cessé de se plaindre pour autant. « Notre voiture n'avait pas le potentiel pour rivaliser avec les meneurs et nous ne sommes que 27e [il a conclu la séance en 31e place]. C'est une vraie blague », a-t-il déclaré sans retenue.

Steve Park et TJ Scott n'ont pas réussi à se qualifier.