Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un plan de relance centré sur trois marchés pour Nissan

La crise du coronavirus a frappé durement tous les constructeurs automobiles, mais chez Nissan, le coup est encore plus dur, car le constructeur se voyait déjà confronté à des défis importants, notamment une baisse importante de ses ventes et un portfolio vieillissant.

Et ajoutez à cela la saga entourant l’ex-grand patron de la firme, Carlos Ghosn. Quand ça va mal…

Pour renverser la vapeur, Nissan prévoit annoncer le 28 mai prochain une nouvelle stratégie basée sur un plan de trois ans. Ce dernier devrait nous faire découvrir des objectifs de vente considérablement moindres et prévoirait la suppression d’emplois à travers le monde. C’est du moins ce qu’affirme Reuters, citant des sources bien au fait des plans de l’entreprise.

Ainsi, selon ce qu’on nous rapporte, Nissan se concentrerait sur les marchés principaux de l’Amérique du Nord, du Japon et de la Chine, laissant l’Europe et le reste de l’Asie aux partenaires de l’alliance, Renault et Mitsubishi, respectivement. De cette façon, l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi pourrait éviter la concurrence interne.

Selon les sources, cette décision permettrait également de libérer des ressources considérables que Nissan investirait à la création de nouveaux produits et de nouvelles technologies pour ses marchés principaux, y compris davantage de véhicules spécifiquement adaptés à chacune des réalités. L’objectif est de faire baisser l’âge moyen de la gamme, d’abord et avant tout. Chez nous, la flotte de Nissan a un âge moyen de plus de cinq ans. Notez que l’arrivée de la nouvelle génération du Rogue et celle d’une camionnette Frontier repensée pour 2021 va ramener cette médiane à 3,5 ans.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : npr.org

Le nouveau plan qui sera annoncé ne signifie pas que Nissan se retirera d’autres marchés, mais la gamme de produits du constructeur en dehors des trois cibles principales serait probablement réduite.

Toujours selon les sources citées par Reuters, l’accent sera également mis sur l’augmentation des marges plutôt que sur le volume, une stratégie qui a permis à Nissan de connaître une croissance importante en Amérique du Nord au cours des 15 dernières années. Cela signifie que Nissan réduira probablement ses rabais et ses ventes aux parcs. Conséquemment, la capacité mondiale des usines chuterait à environ 5,5 millions d’unités par an, contrairement à 7 millions de véhicules actuellement. Une telle réalité entraînera la fermeture de certaines usines, c’est inévitable.

Nissan a vendu 5 176 189 véhicules en 2019, soit une baisse de 8,4 % par rapport aux 5 653 700 modèles écoulés en 2018. Cette année, le recul sera encore plus important, notamment en raison de la COVID-19. Néanmoins, on anticipait déjà une baisse pour l’année 2020. Le plus grand marché du constructeur automobile en 2019 a été la Chine avec 1 546 891 d’exemplaires vendus.

Reuters ne fait pas état des projets de Nissan pour Infiniti. On sait que la marque de luxe de Nissan prévoit introduire plusieurs nouveaux modèles électrifiés dans les années à venir, mais considérant la situation actuelle, l’avenir de cette marque demeure incertain, surtout si on a des économies de masse à réaliser.

Prototype Nissan IMQ
Photo : Nissan
Prototype Nissan IMQ