Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan NX 2000 1991 - 1993

Nissan NX 2000 1991 - 1993

Plaisir assuré pour budget serré Par ,

Plaisir assuré pour budget serré

Utilisant la majorité des composantes structurelles et mécaniques de la Sentra, la NX2000 a vu le jour en 1991. Remplaçante de la Pulsar NX, elle n'a malheureusement pas connu le succès escompté. Son prix plus élevé que la concurrence, sa ligne discutable et le léger désintérêt de la part du public pour les sportives ont été les principales causes de son succès mitigé. Cependant, en l'observant aujourd'hui, on regrette l'époque où les Japonais nous offraient de belles sportives abordables, conçues pour le seul plaisir de conduire.

Design et architecture

Nissan NX 1600
Sous certains angles, la NX rappelle la dernière génération de la 300ZX. Cependant, pour être un tantinet attiré par la voiture, il faut inévitablement opter pour le modèle 2000, esthétiquement plus complet. Contrairement à la NX1600, elle reçoit des jantes en alliage de 14 pouces, des jupes latérales, un pare-chocs avant distinct avec feux antibrouillards et un petit aileron arrière. L'ensemble est à mon avis intéressant parce que complet, fort original et offert dans un format très compact. À titre de comparaison, la NX2000 est plus courte qu'une Hyundai Accent ou qu'une Kia Rio, ce qui en dit long sur les dimensions lilliputiennes de la voiture.

Pour se différencier davantage de la concurrence qu'était à l'époque la Honda CRX, l'Isuzu Impulse, la Golf GTI et la Mazda MX-3, Nissan proposait un toit en T vitré et bien sûr, amovible en deux sections, offrant l'opportunité à ceux qui le désirait, de se balader les cheveux au vent. Bien conçu et relativement étanche, ce système affaiblissait malheureusement la rigidité structurelle de la voiture, tout en augmentant légèrement le poids.

Nissan NX 2000
Sans être aussi vulnérable à la corrosion qu'une Honda CRX, la NX2000 présente tout de même quelques faiblesses à ce niveau. Il faut premièrement jeter un coup d'oeil aux piliers A (ceux qui retiennent les portières), qui sont en quelque sorte responsables de la rigidité générale de la voiture. Un pare-brise fendu ou quelques tâches de rouille sur les piliers de pare-brise sont des indices qui confirment que la structure est atteinte. Ensuite, vérifiez les puits de suspension arrière, de tous les côtés. Dans la majorité des cas, vous y retrouverez de la rouille de surface. Cependant, s'il s'agit d'un puits de lumière additionnel, il est malheureusement trop tard. De l'humidité sous le tapis de la soute à bagages, autour de la roue de secours, peut vous en dire long sur l'étanchéité et la rigidité de votre châssis.

Aménagement intérieur

La NX2000, même si elle possède une banquette arrière, n'est en vérité qu'une voiture biplace, pouvant dépanner pour un troisième occupant, à l'occasion. Le dégagement pour la tête et les jambes à l'arrière est inexistant, sauf pour de jeunes enfants. À l'avant, le conducteur prend place sur un siège peu esthétique, mais ferme, bien moulé et positionné très bas. La planche de bord, identique à celle de la Nissan Sentra GXE, regroupe de façon ergonomique, toutes les commandes et les contrôles. Et Dieu merci, la NX2000 ne reçoit pas l'instrumentation numérique du modèle 1600, aussi démodé qu'inefficace.

Pendant que certaines concurrentes n'offraient que le strict minimum, la NX2000 se voyait munie de glaces électriques, du verrouillage assisté, du régulateur de vitesse, du volant inclinable et d'une radiocassette à 4 haut-parleurs. Voilà sans doute pourquoi le prix de la voiture était aussi élevé. Les seules options disponibles étaient la climatisation, le toit en T et le dispositif de freins antiblocage.