Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Est-ce que Renault contrôle trop Nissan?

Est-ce que Renault contrôle trop Nissan?

Par ,

Nissan veut modifier les termes de son alliance avec Renault, dont limiter l’emprise que ce dernier pourrait avoir à son égard, selon ce que rapporte Reuters. De plus, le constructeur japonais a soumis de nouvelles propositions pour « limiter l’influence de l’État français sur l’alliance entre les 2 constructeurs ».

En raison de la loi Florange (qui instaure à partir du 3 avril 2016 le principe du droit de vote double pour les actions des sociétés françaises cotées qui sont détenues depuis au moins deux ans, NDLR), Renault disposerait du double des votes, après avoir fait passer sa participation dans Nissan de 15,01 % à 20 %. Nissan, pour sa part, possède 15 % des parts de Renault mais ne dispose d’aucun droit de vote, ce qu’elle souhaiter changer en ayant le droit d’acquérir davantage d’actions de Renault si cette dernière s’ingère dans sa gestion.

Par ailleurs, le constructeur nippon voudrait avoir l’assurance par écrit que son homologue français n’interférera pas dans sa gouvernance. Les 2 groupes travaillent actuellement à trouver une entente et espèrent parvenir à un accord avant la prochaine réunion du conseil d’administration de Renault le 11 décembre prochain.