Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Opus de l'échappement double

Opus de l'échappement double

Par ,

« Pourquoi quelqu’un voudrait-il le désactiver, » me demandait mon adolescent, faisant référence au bouton qui actionne le réglage sport de l’échappement de la Porsche Panamera GTS 2013 ainsi qu’une série d’autres dispositifs de performance propres à Porsche. D’une certaine manière, sa déclaration alimentée à la testostérone est pertinente.

Pourquoi supprimer la volupté sonore si fondamentale à la raison d’être de cette voiture? C’est comme si Mick Jagger et les Stones se mettaient tout à coup à jouer sans amplification. Ce serait quand même le plus grand groupe de rock de tous les temps, mais où seraient la puissance du jeu de batterie frénétique de Charlie et l’énergie des hurlements de la guitare de Keith?

Porsche Panamera GTS 2013 bouton de la console
Porsche Panamera GTS 2013 (Photo: Rob Rothwell)

La Panamera GTS à l’essai cette semaine est un excellent exemple de ce que j’avance. Son moteur V8 de 4,8 L produit 430 chevaux et une bonne dose d’acoustique qui me laissent presque sans voix. Ce son est le cœur même de l’entière expérience GTS.

Permettez-moi de vous poser cette question : le discours « I Have a Dream » de Martin Luther King aurait-il le même niveau d’influence et d’inspiration si ses mots étaient simplement lus plutôt qu’entendus par les masses? Sûrement pas.

De toute évidence, je deviens un tantinet mélodramatique et me laisse emporter par mon argumentation – en y prenant un léger plaisir d’ailleurs – mais je crois que vous comprenez mon point de vue. Qu’est-ce qu’une voiture de performance sans la sonorité correspondante?

Cela étant dit, je me suis fait discret à quelques reprises durant ma semaine d’essai de la GTS en désactivant l’échappement sport. Mais seulement pour quelques coins de rue, et surtout par respect pour mes voisins et les créatures poilues qui rôdent la nuit.

Si l’effet de nouveauté de la GTS et de son Opus en deux tuyaux venait à s’étioler, je choisirais probablement d’atténuer les notes, quoique j’en doute. J’ai beau avoir depuis longtemps passé le cap du demi-siècle d’existence, je suis loin d’être mort ou sourd (du moins pas complètement). Alors continuez à jouer, Mick et mon échappement double.