Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Poids lourds et automobiles : L'ABC du partage de la route

Poids lourds et automobiles : L'ABC du partage de la route

Par ,

Petit quiz : sur l'autoroute, quelle distance devez-vous laisser entre votre véhicule et le poids lourd qui précède, de façon à ce que les distances de freinage soient sécuritaires? Ce même fardier, après avoir subitement ralenti, devra rouler combien de mètres avant de reprendre sa vitesse de croisière?

Les campagnes de sensibilisation routière nous l'ont bien appris, le poids lourd doit disposer d'un espace vital beaucoup plus grand qu'une simple voiture de tourisme. D'abord, parce qu'il compose avec des distances de freinage beaucoup plus longues, mais aussi parce que ses angles morts sont plus importants.

Bien peu de gens savent cependant qu'ils doivent laisser au poids lourd qui les précède l'équivalent d'une seconde de distance par trois mètres de longueur d'équipement. « Pour un camion de 23 mètres, cela signifie une distance de huit secondes, plus si les conditions routières sont défavorables, » rapporte Martin Thérien, chef de groupe au Centre de Formation en Transport Routier de Saint-Janvier, dans les Laurentides.

De même, si un fardier doit freiner subitement parce qu'un conducteur lui a impunément coupé la route, il lui faudra rouler jusqu'à trois kilomètres, rien de moins, avant de pouvoir reprendre sa vitesse de croisière.

Le fautif : l'automobiliste
Vous avez bien répondu au quiz? Vous êtes l'un des rares à être familier avec la réalité du camionneur. De fait, « la majorité des automobilistes n'a aucune idée de ce qui pourrait arriver à l'instant où un camion de 40 000 kilos doit subitement s'arrêter, » dit Martin Thérien.

Conséquence : « Dans les accidents impliquant un poids lourd, le fautif est plus souvent qu'autrement... l'automobiliste, » soutient Yvon Lapointe, directeur de la Sécurité pour CAA-Québec.

Une fois dans sa vie...
Certes, l'on croise à l'occasion des camionneurs agressifs qui collent l'arrière-train du véhicule qui les précède, d'autres qui roulent à 120km/h sur la voie de dépassement.

« Mais la plupart se comportent en professionnels, soutient M. Thérien. Faites le test : pour chaque camionneur que vous croisez qui n'a pas d'allure, demandez-vous combien d'autres vous avez croisés sans histoire... »

De fait, ce sont les camionneurs qui rencontrent plus que leur lot d'automobilistes négligents, voire inconscients du danger.

Voilà pourquoi, affirme le chef de groupe, « tout automobiliste devrait monter, au moins une fois dans sa vie, à bord d'un poids lourd. »

Il comprendrait alors que de manoeuvrer un tel mastodonte dans une bretelle qui mène à l'autoroute n'est pas de tout repos. Et que les automobilistes qui filent sur la voie rapide de droite pourraient faire leur part et laisser le champ libre en se rangeant courtoisement dans la voie rapide de gauche.