Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche 718 Boxster 2017 : aperçu détaillé

Porsche 718 Boxster 2017 : aperçu détaillé

Le processus de maturation Par ,

L’enfance de la Porsche Boxster, née en 1996, a été intéressante à suivre. Bien que cette voiture à moteur central n’ait pas été acceptée sur-le-champ par les inconditionnels de la 911, elle s’est avérée populaire dans le marché et a graduellement taillé sa place au sein de la prestigieuse famille allemande.

Au début, la Boxster était une drôle de créature; sa vocation et son style n’étaient pas encore bien affirmés. À la longue, par contre, la jeune a gagné de la maturité, fait ses preuves et mérité le droit de porter l’emblème à l’étalon. Comme avec un ado, quelques crises et remises en question ont été nécessaires; comme avec un adulte, un peu de temps passé au gym a fait du bien. 

Récemment, nous avons vu une nouvelle Boxster Spyder pour les mordus de performance. Cette année, la compagnie poursuit l’évolution, ironiquement, en allant puiser dans ses racines. Le moteur à 6 cylindres disparaît du même coup au profit d’un 4-cylindres plus écoénergétique. N’allez pas croire qu’il s’agit d’une régression pour la Boxster, car Porsche a trouvé le moyen d’augmenter la puissance et d’améliorer la tenue de route.

On se retrouve ainsi avec la toute nouvelle Porsche 718 Boxster 2017, la plus phénoménale de toutes les Boxster de l’histoire, dont je viens tout juste d’avoir un accès privilégié.

Vous savez, à un certain moment dans la vie, on se met tous à réfléchir davantage à nos origines, mais rares sont ceux qui vont jusqu’à changer leur nom pour celui de leur ancêtre. La 718 est une voiture célèbre de la marque. En fait, c’est elle qui, dans les années 1950, a parti le bal des Porsche avec moteur central à 4 cylindres.

On peut dire avec assez de certitude que la nouvelle 718 Boxster s’avérera une digne héritière. Des lignes saillantes parcourent maintenant son capot et rejoignent le derrière pour créer un look beaucoup plus sculpté. Le devant paraît plus large et plus musclé, surtout avec les prises d’air agrandies. En même temps, les phares au xénon avec feux de jour à DEL ajoutent une touche de sophistication (des phares à DEL sont disponibles en option).

En se dirigeant vers l’arrière, on peut difficilement manquer les ailes et les bas de carrosserie redessinés qui confèrent à la sportive une posture trapue et glorieuse. Si l’on continue le tour, on va voir de beaux feux arrière d’aspect tridimensionnel et un lettrage « Porsche » qui semble nous sauter aux yeux.

Bon, évidemment, je ne m’attarderai pas trop au design. On parle d’une Porsche, après tout!
 
Les nouveaux moteurs turbocompressés à 4 cylindres sont tout simplement superbes. La version de base de 2,0 litres génère 300 chevaux, tandis que la S de 2,5 litres en produit 350. À l’instar de la 911 Turbo, cette dernière emploie une géométrie de turbine variable. En fait, Porsche est le seul fabricant en ce moment qui se sert de ladite technologie avec des moteurs à essence dans un véhicule de série. Le résultat est un gain de 35 chevaux par rapport à l’ancienne génération de la Boxster de même qu’une consommation réduite de 13 %. Rien que de bonnes nouvelles, vous ne trouvez pas?

Vous devez comprendre que remplacer un moteur à 6 cylindres par un autre à 4 cylindres est une affaire plus complexe qu’on peut le croire, surtout quand il est question de Porsche. Afin de préserver l’équilibre parfait qui rend ses voitures si légendaires, on a dû retravailler le châssis dans une bonne mesure. Des renforts ont par exemple été ajoutés à certains endroits stratégiques pour tirer le maximum de la puissance accrue. En outre, bien que les nouveaux moteurs soient plus légers, des modifications ont été apportées expressément pour optimiser la répartition du poids. De plus, la sensibilité de la direction électromécanique est en hausse de 10 %, ce qui accroît non seulement l’agilité de la Boxster sur une piste, mais aussi sa manœuvrabilité dans le quotidien. 

La suspension active de Porsche (PASM), qui permet d’abaisser la voiture de 10 millimètres, peut être ajoutée moyennant un supplément. Pour la première fois, le châssis sport PASM est aussi disponible en option avec la 718 Boxster S.

Mais il y a plus. Comme c’est le cas avec la 911, l’ensemble Sport Chrono facultatif apporte une fonction de réglage individuel qui permet de choisir le mode Normal, Sport ou Sport Plus pour chacune des différentes composantes clés. Avec la boîte à double embrayage PDK, un bouton « Sport Response » a même été ajouté. 

Concrètement, la nouvelle Porsche 718 Boxster 2017 (avec PDK et Sport Chrono) passe de 0 à 100 km/h en 4,7 secondes, soit 8 dixièmes de moins qu’avant. De son côté, la 718 Boxster S (avec le même équipement) complète ce sprint en 4,2 secondes ou 6 dixièmes de moins.

En fin de compte, on assiste à l’entrée de la Boxster dans le monde des adultes. Rendant un bel hommage à ses lointains parents, elle se tourne également vers l’avenir et démontre qu’elle n’a pas peur du changement. Elle est maintenant plus rapide, plus agile et meilleure en plusieurs points. Ce qui est remarquable et admirable, c’est qu’elle l’a fait en suivant un plan réfléchi et mature au lieu d’improviser comme le ferait une ado rebelle.

Malheureusement, tous les exemplaires sur place étaient des modèles de préproduction, alors nous n’avons pas eu la chance de les conduire. Par contre, j’ai pu prendre place aux côtés d’un ancien champion de rallye autrichien qui m’a démontré le potentiel de la 718 Boxster 2017 sur une piste. Le moins que je puisse dire, c’est que j’ai été impressionné par sa performance et sa maniabilité. Le gars ne l’a vraiment pas ménagée, mais elle a gardé la tête haute et je la respecte comme jamais je ne l’ai fait auparavant.

Si l’évolution de la Boxster a été intéressante à suivre au cours des 20 dernières années, il est tout aussi génial de voir ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Ceux qui trouvaient qu’elle n’avait pas encore les qualités pour s’assoir à la même table que la 911 devront maintenant se raviser. Bien joué, la jeune!