Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Portrait de l'industrie canadienne

Portrait de l'industrie canadienne

Par ,

Portrait de l'industrie canadienne

Ce ne sont pas les nouveautés qui manquent dans l'industrie du camion, mais cette fois, j'ai pensé vous brosser un tableau illustrant l'importance de l'industrie du camion au pays. Évidemment, nous sommes toujours à la remorque du marché américain. Il s'est vendu 146 031 camions de poids lourd de classe 8 en 2002 aux États-Unis, alors qu'au Canada, seulement 20 289 camions ont trouvé preneur. Cela signifie qu'avec une population qui est environ 10 % de celle des États-Unis, nous achetons quand même plus de 10 % de la production américaine totale de poids lourds. Ces chiffres ne tiennent pas compte des camions de poids moyen ni des véhicules légers, ce qui pourraient donner une autre couleur à cet article.

Selon une étude menée par un grand magazine de camionnage au Canada, il y aurait environ 700 000 poids lourds en exploitation au pays, dont plus de 420 000 seraient affectés au transport commercial. Le reste de ces camions se trouverait aux mains des bureaux gouvernementaux, des fermiers et des particuliers. En termes de commerce, les autoroutes canadiennes verraient plus de 600 000 transports par semaine alors que la route 401, à elle seule, supporterait plus de 37 000 camions par jour. Toujours selon la même source, il semble que le camionnage serait l'emploi le plus commun auprès des hommes. Parmi les 10 emplois les plus courants rapportés dans le recensement national de 1996, plus de 222 000 hommes travailleraient comme camionneur, l'Ontario étant le plus important employeur avec plus de 74 800 conducteurs (dont 6440 seraient des femmes). Le Québec compterait environ 54 000 conducteurs. On comprendra en même temps que l'industrie du camionnage est plus imposante en Ontario qu'au Québec. Mais ce sont ces deux provinces qui soutiennent l'industrie. Si les statistiques vous intéressent, sachez qu'un camion-remorque traverse les frontières canado-américaines toutes les trois secondes alors que les importations et les exportations comptent pour un chiffre d'affaires de 30 M $ par heure !