Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Portrait d'un pilote : Marc Landreville

Portrait d'un pilote : Marc Landreville

Drift Par ,

Champion en titre, ce pilote de la région de Montréal a débuté la saison 2013 d’une drôle de façon. La première manche du DMCC, à Montmagny, lui a causé bien des ennuis. Sa Nissan 240SX S14 ayant subi des problèmes de moteur importants lors des pratiques, il n’a pas été en mesure de la conduire pour les qualifications. C’est l’âme charitable de Jonathan Guitard, pilote de la catégorie Pro Am, qui lui a prêté sa voiture.

Quelques petits ajustements ont été nécessaires. En fait, la voiture prêtée se conduit à gauche tandis que son bolide a le volant à droite! Comme il l’a répété, « un char, c’t’un char ». Cette difficulté ne l’a pas arrêté et il a terminé sur la deuxième marche du podium. Il a récolté de précieux points pour le championnat, qu’il n’aurait pu obtenir sans l’aide du pilote Pro Am.

Comment se sent un champion en titre en ce début d’année? Que vise-t-il? Ressent-il la pression?

Marc Landreville a gentiment répondu à toutes ces questions.

Peux-tu nous faire un résumé de ton parcours?
Depuis que je suis jeune, je tripe sur les voitures propulsion, comme les Nissan et les Mazda, par exemple. J’idolâtrais Marco Santos et Haig Kanadjian il y a quelques années et j’ai décidé d’acheter une Nissan.

J’ai fait ma première compétition amateur en 2008 au volant d’une Nissan Skyline GTR équipée de pneus d’hiver de 15 pouces! J’ai réussi à terminer deuxième.

J’ai ensuite participé à une compétition Pro Am. J’ai accédé à la troisième marche du podium. Les juges m’ont aussitôt promu à la catégorie Pro. J’ai participé à l’épreuve du lendemain, ma première chez les Pro, et j’ai terminé deuxième.

Depuis ce temps, je n’ai jamais arrêté de drifter!

Est-ce que ton titre de champion 2012 te met de la pression cette année?
Non, je ne suis pas stressé. Mais c'est sûr que j’aimerais gagner encore. En plus, j’ai d’autres projets cette saison. Je vais participer à quelques événements du championnat américain Formula Drift. J’aimerais y faire bonne figure. Mais ce ne sont pas tout à fait les mêmes règlements, ni le même budget!

Je pensais participer à quatre rondes, mais mon auto n’était pas prête à temps. Je prendrai part à deux événements. Celui de Wall, au New Jersey, et en fin de saison, celui de Irwindale, en Californie.

Qu’est-ce qui te pousse à participer au championnat Formula D?
J’ai envie d’aller me mesurer à d’autres pilotes et voir des nouvelles pistes. Mais c’est certain que pour les commanditaires, je dois faire les compétitions du Québec.

Contre qui il sera le plus difficile de gagner au DMCC cette année?
C’est dur à dire parce que plusieurs pilotes ont des nouvelles voitures. Pat Cyr, Dave Briggs, Francis Tassé, Mike Pollard et Jeff Laflamme vont sans doute donner un bon spectacle!

As-tu apporté des changements à ton auto cet hiver?

Non, pas vraiment. Seulement de l’entretien régulier et l’amélioration de quelques détails, rien de majeur. On va plutôt mettre beaucoup d’efforts sur la construction de notre nouveau projet. Je vais piloter une Mazda RX-7 l’été prochain. Ma Nissan sera donc à vendre à la fin de la saison.

Marc Landreville
Photo: Joel Couture