Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Pour que votre auto survive à l'hiver

Pour que votre auto survive à l'hiver

Par ,

Quand vous êtes assis dans votre véhicule de 40 000 $ et que vous peinez à démarrer son moteur de 300 chevaux par une froide matinée hivernale, vous pouvez vous consoler à l'idée que votre engin est au moins plus résistant au froid que tous vos (dispendieux) appareils électroniques.

En effet, comment croyez-vous que votre caméra numérique, votre portable ou encore votre lecteur DVD réagirait si vous le laissiez à l'extérieur dans la neige (ou même sous la pluie) pendant deux ou trois jours? Tout simplement, il vous faudrait dire adieu à votre précieux achat.

Or, une voiture, qui comporte beaucoup plus d'électronique que vous ne pouvez l'imaginer, prend vie pratiquement à chaque fois que l'on tourne la clé dans le contact.

Cette efficacité est le résultat de décennies de tests, dont le foyer est en quelque sorte la ville de Kapuskasing, en Ontario, où General Motors opère un Centre d'essai par temps froid - à la fine pointe de la technologie, soit dit en passant.

Chaque année, mentionne John Healy de GM, «nous procédons à environ 4000 tests de véhicules à Kapuskasing. Avec des températures recrées qui descendent jusqu'à moins 50 degrés Celsius, nos véhicules sont vraiment soumis à de rudes épreuves.»

Conséquence des tests effectués à Kapuskasing et dans d'autres installations similaires à travers le monde, les voitures d'aujourd'hui ont une feuille de route remarquable au chapitre de la fiabilité par temps froid, climat auquel les Canadiens sont bien habitués.

Toutefois, malgré le bon travail de Healy et de ses homologues, il est possible qu'une compagnie automobile ne puisse rien faire de plus pour garantir la mobilité d'un véhicule ainsi que le confort et la sécurité de ses occupants. Il incombe alors au propriétaire du véhicule de faire en sorte que ses passagers puissent profiter d'une conduite confortable et sans danger.

C'est d'autant plus vrai lorsqu'un véhicule prend de l'âge, étant donné que des composantes telles que la batterie et l'huile vieillissent elles aussi.

Donc, pour tous les conducteurs en manque de trucs pour «survivre» à l'hiver, Healy a toute une liste de recommandations à vous suggérer, question de «protéger votre véhicule et de réussir à le démarrer même lorsque le mercure est au plus bas». Bien qu'il soit évidemment plus familier avec les produits GM, les conseils de Healy s'appliquent tout aussi bien à n'importe quel véhicule de n'importe quelle compagnie.

  • Surveillez l'huile : «La plus grande source de friction lors d'un démarrage à froid provient de l'huile, soutient Healy, alors changez votre huile et votre filtre selon ce que dit votre manuel de l'utilisateur ou le Système de surveillance de la durée de l'huile (si votre véhicule GM en est équipé).»
  • Entretenez la batterie: «Tout comme vous, enchaîne Healy, une batterie n'aime pas avoir trop froid. Même une batterie entièrement chargée commencera à geler si le mercure approche -40oC.» C'est donc dire que les terminaux de batterie doivent être nettoyés et débarrassés de la rouille. Enfin, au fur et à mesure qu'une batterie vieillit, sa capacité à maintenir une charge diminue. Si votre batterie a entre trois et cinq ans et qu'elle montre des signes évidents de vieillissement, Healy vous recommande d'en acheter une nouvelle.
  • Changez vos bougies. Healy suggère de toujours vous fier au guide d'entretiens recommandés dans votre manuel de l'utilisateur et de vous servir du type et de la marque de bougie recommandés.
  • Remplissez le contenant de lave-glace au moins une fois par semaine en utilisant un produit recommandé pour les températures froides.