Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un résident du Dakota du Sud poursuit GM en raison de l’autonomie perdue par sa Chevrolet Bolt en hiver

General Motors (GM) serait aux prises avec une poursuite intentée par un résident du Dakota du Sud. Ce dernier prétend que la compagnie a présenté sous un faux jour la véritable autonomie de sa voiture électrique Chevrolet Bolt en hiver.

Le document légal avance que la liberté de la voiture a été réduite de 100 milles (160 km), par rapport aux 238 miles annoncés, lorsque la voiture est utilisée lors de conditions hivernales. Une autonomie de 138 miles, c’est grosso modo 222 kilomètres.

Les données sont justes. Lors de notre essai de la voiture l’hiver dernier, nous nous sommes retrouvés avec des autonomies variant entre 215 et 245 kilomètres après une recharge. Il est cependant possible d’en faire plus, notamment en adoptant son style de conduite. Il faut également tenir compte du fait que l’autonomie annoncée est une moyenne calculée avec les derniers déplacements effectués avec la voiture.

Ainsi, le plaignant n’avance pas de fausses informations, mais il faut nuancer ses propos. En revanche, il est certain que la perte possible de quelque 160 kilomètres d’autonomie est importante pour une voiture qui en offre 383 au départ.

Photo : D.Rufiange

On sait que les effets du froid sur les piles au lithium-ion sont importants. Cependant, les constructeurs ne fournissent pas de chiffres précis sur les pertes qui sont anticipées lors de conditions plus difficiles.

Et on peut comprendre pourquoi ; la diminution de l’autonomie va varier selon les conditions météo, le type de conduite et le genre de tracé emprunté par le propriétaire, notamment.

Jusque-là, on comprend un peu tout le monde là-dedans. Là où le dossier peut prendre une tournure qui pourrait engendrer des conséquences, c’est que le plaignant n’en aurait pas été informé lors de l’achat.

« En aucun temps, GM n’a informé le client lors du processus d’achat que l’autonomie annoncée ne serait pas celle promise lorsque la moyenne des températures est inférieure à -1 degré Celsius. Or, c’est le cas six mois par année pour un acheteur domicilié dans le Dakota du Sud. »

- Document de la poursuite contre General Motors

Photo : D.Rufiange

Les avocats de GM ont tenté de faire invalider cette poursuite, prétextant que les allégations étaient absurdes et ne faisaient aucun sens, surtout que la compagnie a répété à plusieurs reprises que l’autonomie du véhicule pouvait varier selon plusieurs facteurs, incluant la température. C’est d’ailleurs inscrit dans la documentation servie avec la voiture.

Au final même si on peut comprendre la frustration de l’acheteur, il nous apparaît clair que ce genre d’information lui était accessible avant l’achat de son modèle. Il soulève cependant un point important, soit la perte importante de l’autonomie du véhicule par temps froid.

Qu’adviendra-t-il de la poursuite ? C’est difficile à prédire, surtout que les tribunaux américains sont attentifs à ce genre de poursuite. Ce qui est certain, c’est que la décision qui sera rendue pourrait changer les pratiques dans l’industrie, ou du moins avoir le pouvoir de les clarifier.