Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Que cache cette nouvelle fusion?

Que cache cette nouvelle fusion?

Par ,

Ce n'était pas une nouvelle « majeure » dans le monde de la course automobile professionnelle, car elle ne touche ni la Formule 1, ni le NASCAR, ni l'IndyCar. Et pourtant!

Il s'agit de la nouvelle de la fusion des deux séries de courses d'endurance nord-américaines : la Grand-Am et l'American Le Mans.

La Grand-Am est la série qui présente une épreuve à Montréal durant le week-end de NASCAR, tandis que l'ALMS visite le circuit de Mosport, pardon, Canadian Tire Motorsport Park situé à une heure de Toronto.

Photo: Grand-Am Series

Ces deux séries mettent en vedette des bolides de type Le Mans qui disputent des courses d'endurance avec deux ou trois pilotes qui se partagent le volant.

Avant la fusion, tout opposait l'une à l'autre. L'ALMS permet la présence d'équipe d'usine, comme Audi, tandis que Grand-Am se résume à des écuries privées qui font rouler des voitures disponibles à la vente.

Au cours des dernières années, comme dans plusieurs autres catégories, les budgets requis pour disputer une saison sont devenus pharaoniques. Les bolides, de plus en plus perfectionnés et utilisant des matériaux sophistiqués, coûtent de plus en plus cher, à acheter, à faire rouler et à réparer.

Au fil des ans, les grilles de départ des deux séries sont devenues de moins en moins garnies. Quand on n'arrive pas à présenter au moins 15 voitures sur la grille, c'est que tout va mal.

Comme dans le temps avec la confrontation des séries IRL et ChampCar, la fusion des deux était réellement inévitable. Dans le cas des monoplaces, IRL a gobé ChampCar tout rond et a imposé sa monoplace ainsi que ses règlements sportifs et techniques.

Ce sera la même chose avec la fusion Grand-Am et ALMS, d'autant que la première citée fait partie du tout puissant giron NASCAR... Alors les bolides LMP1 qui faisaient l'orgueil de l'ALMS vont rentrer en Europe et la nouvelle série fera rouler des Prototypes Daytona améliorés.

Dans toute fusion, il y a un gagnant et un perdant, et dans ce cas-ci, c'est l'ALMS qui a perdu.

Les officiels ont prévenu les amateurs que la nouvelle série devrait plaire au public américain et mettra en piste des bolides qui veulent dire quelque chose aux amateurs nord-américains, avec des modèles aux noms évocateurs comme Corvette, Camaro et Mustang. C'était ça une partie du problème de l'ALMS : il s'agissait d'Audi, Peugeot, Honda, Mazda...

Il faudra toutefois attendre à la saison 2014 avant de voir, et d'entendre, ces nouveaux bolides en piste.