Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Qui est FIAT?

Qui est FIAT?

Naissance d'un géant Par ,

En 1899, à Turin, un groupe d'hommes passionnés par le progrès créent la Fabbrica Italiana di Automobili Torino, F.I.A.T. Dès 1906, l'usine Fiat compte 1500 employés produisant 1150 voitures. C'est alors que Fiat adopte une stratégie de croissance axée sur la mondialisation et la diversification de sa production. À la veille de la Première Guerre mondiale, Fiat, dirigé par Giovanni Agnelli, est déjà le moteur de l'industrie italienne. Durant le conflit, Fiat met ses usines au service de la machine de guerre et à la fin du conflit, en 1918, Fiat compte 40 000 employés.

Fiat 3

La «petite souris»
Poursuivant son expansion dans les années 20, Fiat produit plusieurs modèles à succès, dont la 508 Balilla (1932) et la célèbre Cinquecento (500 en italien), oeuvre de l'ingénieur aéronautique Dante Giacosa, et produite à un demi million d'exemplaires entre 1936 et 1955. Affectueusement surnommée Topolino pour sa ressemblance à Mickey Mouse, la «petite souris» constitue l'une des icônes du patrimoine automobile mondial.

Dans les années 30, Fiat confirme sa présence en implantant des usines sur plusieurs continents. La Deuxième Guerre mondiale apporte d'abord l'expansion de l'empire Fiat mais se termine par la destruction de ses installations qui ne retrouvent leur pleine capacité que dans les années 50.

Le miracle italien
Après la guerre, l'Italie sort des décombres, s'équipe et se modernise, tandis que Fiat poursuit sa stratégie de croissance. En 1955, Fiat dévoile la Seicento (la 600), suivie en 1957 d'une autre «petite souris», la Nuova Cinquecento (Nouvelle 500). Construites à plus de 8 millions d'exemplaires entre 1955 et 1975, les Fiat 600 et 500 envahissent l'Italie et l'Europe, inaugurant l'ère du «miracle italien».

En 1970, Fiat qui compte 182 000 employés a annexé plusieurs de ses rivaux et acquis 41 % des actions de Ferrari (1969). Fiat termine aussi la construction de l'importante usine de Togliattigrad, en Union soviétique, d'où sortent les Lada de triste mémoire.

Mais après le beau temps, c'est de nouveau la tempête. L'agitation sociale et les conflits de travail secouent le monde occidental. La production industrielle est perturbée et la qualité s'effondre entraînant dans son sillage plusieurs constructeurs mondiaux. À cette époque, Fiat se fait une réputation exécrable en Amérique du Nord, avec des produits de qualité douteuse et un réseau artisanal incapable de soutenir la concurrence japonaise. Fiat abandonne alors la partie et disparaît de nos routes dans les années 1970.

Fiat 508 Balilla