Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Qui pourra sauver le légendaire Nürburgring ?

Qui pourra sauver le légendaire Nürburgring ?

Par ,

Le redoutable circuit allemand du Nürburgring a bien du mal à survivre financièrement. Que ce soit l'actuel tracé de Grand Prix de Formule 1 ou le mythique Nordschleife, avec son interminable boucle nord aux 176 virages, le « Ring » est criblé de dettes.

Qui pourra assurer sa survie? On parle des dirigeants actuels qui pourraient monter un plan financier de sauvetage. On murmure aussi le nom de Bernie Ecclestone, le grand argentier de la F1, qui pourrait l'acheter.

Mais peu importe qui prendra le contrôle de ces gigantesques installations, ils devront faire preuve d'imagination pour attirer les amateurs, disposer de ressources financières solides et élaborer un montage financier sérieux.

Car il faut sauver le Nürburgring, haut lieu de la compétition automobile et piste aux innombrables records établis par presque tous les constructeurs automobiles de la planète.

Le circuit allemand du Nürburgring
Photo: WRI2

À lire les publicités des constructeurs, on a l'impression qu'ils possèdent tous un modèle ayant fracassé le record du tour du Nordschleife!

Ils font souvent preuve d'ingéniosité dans leurs propos. J'ai récemment vu cette publicité qui dit : Quel constructeur a brisé le record du tour avec une berline de série à quatre portes? Précis, eh?

Tant qu’à cela, qui brisera le record du tour avec un coupé quatre places de couleur rouge à moteur atmosphérique de 2,3 litres, muni de freins à tambours à l'arrière et d'une roue de secours! C'est ainsi que tous les constructeurs peuvent se vanter d'avoir brisé le record de piste.

Mais le chrono réalisé sur un circuit long de 20,8 km dépend de nombreux facteurs. Déjà, le pilote fait une énorme différence sur un circuit si long dont un tour très rapide nécessite entre sept et huit minutes de concentration sans faille.

Car tous les pilotes effectuent des erreurs de pilotage. Une microscopique erreur d'appréciation d'un seul minuscule dixième de seconde dans chaque virage se traduit par une différence au chrono de 15 secondes sur un tour de piste. Gigantesque!!

Il faut aussi tenir compte des variations de temps au tour provenant des pneus (gommes, pression et taux d'usure), de la température ambiante (taux d'humidité, ensoleillement, pression barométrique qui influence la puissance du moteur), du trafic en piste au moment de la réalisation de l'exploit, du poids de la voiture (et sa quantité d'essence embarquée), du moment de la journée choisi, etc.

Il y a tellement de facteurs en jeu que je n'arrive vraiment pas à comprendre comment un constructeur puisse clamer haut et fort dans une publicité que son modèle machin a ridiculisé ses rivaux en réalisant un tour de piste du Nürburgring plus rapide que les autres. Il y a trop de paramètres qui influencent la performance qu'on ne peut s'y fier aveuglément.

Malgré tout, j'espère sincèrement que quelqu'un arrivera à assurer la survie de ce circuit mythique, extrêmement difficile, redoutable et terriblement exigeant.